N° 291 - Journal Ventilo Télécharger

[PDF] Télécharger Gare - Marc Scussel - iPhone pdf ebook google en

[PDF] N° 291 - Journal Ventilo

N° 291 GRATUIT DU 14 DÉCEMBRE AU 24 JANVIER journalventiloLE GUIDE DE Cucchi, Philippe Lacroix, Victor Léo, nas im, La Nuit Magazine,
PDF

[PDF] Télécharger Le miroir de Wintou Fabrice Allia

amérindiens au coeur d'une relation entre un petit garçon qui apprend à regarder le N° 291 Journal Ventilo Noté 50 5 Retrouvez Le miroir de Wintou et des 
PDF

[PDF] Téléchargement Alerte à la vache folle suivi de Conception Divine

9498 Casimir 9496 rapprocher 9495 divine 9493 PG 9493 Saint Esprit Ventilo n° 420 du 12 décembre ߢ au 22 janvier Journal Ventilo 12 oct 2000 père a 
PDF

[PDF] Téléchargement La chapelle de Kallisté - Jean Siccardi - livre djvu

concerts Café de l'Est Ventilo n°411 du 30 mai au 12 juin ߢ Journal Ventilo 3 mai 2019 Quant à Jean Mangion, Président des émissions, visibles sur les 
PDF

[PDF] (8 - 13 ans) Une pièce de théâtre à télécharger - Dominique Lanni

ibook en français édition Spectacles Publications Strasbourg n°222 Mai 2019 by Issuu Lectures n°323 du 18 septembre au 1er octobre Journal Ventilo
PDF

[PDF] Téléchargement Photo la graphie moi - Mathieu Do Duc : rtf ebook

Ventilo n°427 du 17 avril au 1er mai ߣ Journal Ventilo 15 oct 2018 Découvrez Cet amour, le livre de Mathieu Do Duc et Gaëlle Rauche et Marc 
PDF

[PDF] L'étoile de Mirapour - Alain Eraly - ibook pour Android djvu libre

Télécharger L'étoile de Mirapour Alain Eraly | livre en français Ventilo n°423 du 20 février au 5 mars ߣ Journal Ventilo Une démocratie sans autorité ?
PDF

[PDF] Télécharger Gare - Marc Scussel - iPhone pdf ebook google en

Jai même pas mal, cf Gare au Théâtre, Le Bocal agité, n°4 Marc Lanteri, Les Solitaires intempestifs, Ventilo n°429 du 15 au 28 mai ߣ Journal Ventilo
PDF
Cours ,Exercices ,Examens,Contrôles ,Document ,PDF,DOC,PPT








  • N° MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois

    [PDF] La filière bois-énergie - ValBiom

    N° MAPA 05 2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics) CHAUDIERE  1 N° MAPA 05 2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics) CHAUDIERE  Jun

  • N° MARCHE OBJET DU MARCHE DATE DE - Marne-la

    [PDF] Formation linguistique

    Date limite de remise des offres Lundi 25 août 2014 à 12 h 00 11 RUE OLOF En aucun cas, le marché ne fera l'objet d'une reconduction tacite, l'absence de  Avis de marché – marché passé par un concessionnaire qui n'est pas un pouvoir adjudicateur 12 FR

N° 291

  • - Journal Ventilo
  • PAPIER CADEAU

LA SÉLECTION DE NOËL

LE GUIDE DE VOS SORTIES CULTURELLES

MUSIQUE * THÉÂTRE * CINÉ * EXPOS * DANSE

GRATUIT

DU 14 DÉCEMBRE AU 24 JANVIER

  • journalventilo

N° 291

DIMANCHE 18 DÉCEMBRE / 20H

ENKI BILAL / GORAN VEJVODA

CINÉMONSTRE

CinéConcert live à partir

des trois films d’Enki Bilal

Château de la Buzine

  • - Marseille 11e
  • réservations : www
  • chateaudelabuzine
  • - 04 91 45 27 60

Concerts

  • à l’Opéra
  • par les élèves de musique
  • de chambre du Conservatoire

JANVIER

FÉVRIER

Entrée libre Opéra de Marseille 2,

rue Molière 13001 Marseille www

  • marseille

Conservatoire National à Rayonnement Régional “Pierre Barbizet” Musique & Art Dramatique

SOMMAIRE * ÉDITO

L’ÉDITO

KEPLER DE RIEN

Il est grand temps de saluer comme il se doit ce pauvre petit télescope qui,

loin de se regarder le nombril,

  • sua sang et rouille pour

nous signaler l’existence de Kepler-22b,

exoplanète située dans une zone habitable de la constellation du Cygne,

  • située à environ
  • 600 années-lumière de notre astre

Si Kepler a pu réaliser cette étonnante performance,

c’est sans compter avec les revers

qu’il a dû essuyer de la part de ses pairs,

jaloux de ne plus avoir la plus grosse optique,

pour la plupart fils de bonnes familles et

entretenus par de copieuses missions d’entretiens

D’un autre côté,

des scientifiques supposent que l’on pourrait éventuellement,

  • d’ici quelques années,
  • faire renaître un enfant

à l’image de l’homme de Néandertal

Imaginez le lointain cousin sonner à votre porte et vous demander le sel qu’il n’a pas su

  • trouver au supermarché

rien n’est impossible lorsque les époques s’entrechoquent

Et rien ne s’entrechoque lorsque tout

  • est impossible

Mais avant de convier votre ami du premier (le Paléolithique moyen) à rester manger (attention,

  • il vaut mieux l’avoir
  • en photo qu’en pension

tendez-lui fièrement ce Ventilo pour lui donner les bonnes idées cadeaux de Noël,

  • et lui permettre de

découvrir un concentré de l’année culturelle qui vient de s’écouler,

avec les yeux ébahis d’un nouveau-né

De 150 000 ans

JORDAN SAÏSSET

SPÉCIAL FÊTES : LE MENU

Du Merlan à la Machine à Coudre,

de la galerie Seize au Polygone étoilé,

nos chroniqueurs ont écumé tout au long de l’année

  • théâtres,
  • salles de concerts,
  • lieux d’expos,
  • cinémas,

librairies et vidéoclubs pour n’en retenir que le meilleur

And the winners are

  • 4 BILANS SUR LES PLANCHES (THÉÂTRE
  • - ARTS DU GESTE)
  • 5 BILANS MUSIQUE (CONCERTS

- DISQUES)

  • 6/15 L’AGENDA

Toutes vos sorties sur Marseille et les Bouches-du-Rhône (voire plus loin) jusqu’au 24 janvier

  • 21/23 BILAN & AGENDA EXPOS
  • 24/25 BILAN & AGENDA CINÉ
  • 26 BILANS LIVRES JEUX VIDÉO

PAGES CENTRALES : HIGHWAY TO NOËL

Un cahier détachable avec des idées rock’n’roll (ou pas) pour toute la famille et une sélection de nos boutiques préférées

Toutes vos sorties,

  • tous les 15 jours
  • journalventilo
  • myspace
  • com/journal_ventilo

Editeur : Association Aspiro

  • rue Arago | 13005 Marseille

Rédaction : 04 91 58 28 39 | [email protected]

Communication : 04 91 58 16 84 | 06 14 94 68 95

  • [email protected]

Diffusion : 04 91 58 28 39 | [email protected]

Fax : 04 91 58 07 43

Ne pas jeter sur la voie publique

La reproduction,

  • même partielle,

des articles et illustrations sans autorisation est interdite

Direction Laurent Centofanti • Rédaction et agenda Cynthia

Cucchi,

Philippe Lacroix,

Victor Léo,

  • nas/im,

La Nuit Magazine,

Jordan Saïsset,

Henri Seard,

Sébastien Valencia,

Emmanuel Vigne •

Direction artistique,

  • production,
  • webmaster Damien Bœuf | www
  • boeufdesign

fr • Responsable communication Franklin Assouline •

Chargé de diffusion Renaud Tourtet • Ont collaboré à ce numéro

Guillaume Arias,

Pascale Arnichand,

Nathalie Boisson,

Buinoud,

Nadia Champesme,

Adrien Dauzet,

Nicolas Debade,

Mathieu Deoune,

Aubierge Desalme,

Laurent Dussutour,

Céline

Ghislery,

Karim Grandi-Baupain,

Elodie Guida,

Christelle Guidicelli,

Boris Henry,

Rémy Marlard,

Frédéric Marty,

Margaux Miracle-Solé,

Linda Mokhtari,

Marika Nanquette-Querette,

Aileen Orain,

Juliette

Christine Quentin,

Joanna Selvides,

Virna Setta,

Stéphane

Signoret,

Charlène Tavares,

Lionel Vicari,

Capucine Vignaux,

• Impression et flashage Panorama Offset,

  • chemin de Gibbes,
  • 13014 Marseille • Dépôt légal : 21 mars 2003 ISSN-1632-708-X

Conception graphique

Damien Boeuf

  • damienboeuf

ECOLOGIQUE ET ÉQUITABLE,

VENTILO EST LE SEUL GRATUIT IMPRIMÉ À MARSEILLE SUR DU PAPIER RECYCLÉ FABRIQUÉ EN FRANCE

LES INFORMATIONS POUR L’AGENDA DOIVENT NOUS PARVENIR LE LUNDI MATIN AU PLUS TARD

  • ! MERCI

BILAN SUR LES PLANCHES

THÉÂTRE ET PLUS

ART DU GESTE

MOI ET MON CHEVEU PAR LA CIE LA PART DU PAUVRE

GARE CENTRALE PAR LA CIE GRENADE

Reprenant des textes de Marie-Louise Bibish Mumbu,

Eva Doumbia plonge

dans les racines de l’émancipation féminine noire en décortiquant l’histoire du

  • cheveu crépu

Sous les tresses et les perruques se cache en effet une histoire

  • commune,
  • celle d’un peuple,
  • de sa colonisation,
  • de son exil

Pour la découvrir,

on s’installe alors dans la salle où danses africaines,

  • chants brésiliens,

et vidéos sont de mèche pour un cabaret capillaire explosif

Femmes noires et

  • métisses,

libérez vos cheveux et assumez vos différences

Dans un hall de gare,

  • douze danseurs,
  • des annonces,
  • des bruits d’ambiance,
  • l’attente et l’ennui

Les corps se cherchent,

se rencontrent et se découvrent

mouvements mécaniques au son des messages de la SNCF,

  • puis l’agitation

devient chorégraphie jubilatoire quand la musique de Bach fait exulter les

Mêlant brillamment hip-hop,

danse contemporaine et classique,

  • avec une

fraîcheur et une joie communicative,

Josette Baïz exprime,

  • dans une chorégraphie
  • riche et métissée,

les états d’âme des voyageurs,

  • passant de la chaleur d’une

rencontre au désœuvrement d’une solitude au milieu de la foule

DU 10 AU 18/02 AUX BERNARDINES ET DU 7 AU 9/07 AU

GYMNASE,

DANS LE CADRE DU FESTIVAL DE MARSEILLE

  • © LAURENT MARRO

DU 13 AU 15/01 AU PAVILLON NOIR (AIX-EN-PROVENCE)

  • © JOSETTE BAÏZ

A SEC DE FRANÇOIS-MICHEL PESENTI PAR LE THÉÂTRE DU POINT AVEUGLE

RUE VANDENBRANDEN PAR PEEPING TOM

Sur un plateau presque désert,

six hommes et femmes vont construire leurs

  • personnages

Tous dans la force de leur âge,

  • ils ont le regard qui brille,
  • la voix
  • qui clame,

le cœur asséché de larmes mais toujours plein de désir,

que le nôtre se gonfle d’une émotion devenue trop rare

Tableau vivant sans

  • narration,

A sec évoque un enfer dantesque où se débattent dans un rythme

souterrain des hommes désespérés qui taisent leurs espoirs tout autant qu’ils

crient à la gueule de l’autre leur amour solitaire

Une pièce viscérale et aride à

  • la fois,
  • en un mot : vitale

Peeping Tom,

c’est l’aventure d’un collectif qui revisite le quotidien pour le

transposer dans des situations incongrues : le huis clos du jardin,

  • l’exiguïté du
  • salon ou ici,

le grand froid de l’Antarctique

Une manière de dire que même sur

  • les territoires vierges,

il existe une condition humaine avec ses querelles de

  • voisinage,
  • ses histoires d’inceste,

ce regard méfiant sur l’étranger et la précarité

  • du quotidien

Peeping Tom,

ce sont les enfants d’Alain Platel et de Jan Lawers,

cri caustique d’une Belgique qui s’attaque aux problèmes dans un regard décalé

  • et outrancier,

parce que dans le grand froid,

  • on met les mains dans le slip

DU 17 AU 24/02 À LA CARTONNERIE ET DU 22 AU 26/07 AUX BERNARDINES

  • © FRANÇIS BLAISE

DU 3 AU 5/02 AU THÉÂTRE DU MERLAN

  • © HERMAN SORGELOOS

CHEVAL D’ANTOINE DEFOORT & HALORY GOERGER

NICE NIGHT FOR AN EVENING DE PETER SHUB

En collaboration avec Halory Goerger,

le doux dingue bruxellois Antoine Defoort

livre une performance délirante en forme de vaste blague

Fait de ficelles,

sens propre comme au figuré,

  • et de « ricochets »,
  • s’amusant des concepts qui

peuplent les discours de l’art aujourd’hui,

le spectacle livre en creux une critique

  • des dispositifs scéniques,

et surtout du jargon « interactif » et « multimédia »,

utilisé à tout bout de champ

Ainsi se déploient des stratagèmes home made et

  • old school,

faisant du raté une posture presque revendiquée

Une source naturelle

  • de bonheur bien frais

Injustement méconnu,

Peter Shub n’en est pourtant pas à son coup d’essai,

faisant même référence en matière de cirque clownesque

Ses axes de travail

s’orientent vers la comédie,

  • l’humain,

l’improvisation et les rythmes du théâtre

Puisant dans ses expériences personnelles,

le clown américain nous livre ici

un solo loufoque et autobiographique sur la peur,

la déception et le destin des

objets qui font notre quotidien

Promener une laisse abandonnée,

  • se suicider
  • contre son gré

ou l’art de provoquer des situations embarrassantes et de s’en

  • sortir maladroitement,
  • de manière hilarante

DU 3 AU 5/03 AU THÉÂTRE DU MERLAN

  • © AMICALE DE PRODUCTION

LES 6 & 7/05 AU DAKI LING,

DANS LE CADRE DU FESTIVAL TENDANCE CLOWN #6

JR (ME,

MYSELF AND I) D’OLIVIER MALTINTI PAR LE COLLECTIF KATI BUR

SINGULARITÉS ORDINAIRES PAR LE GDRA

DU 5 AU 7/05 AUTHÉÂTRE DE LA MINOTERIE (ET JUSQU’AU 17/12 AUX BERNARDINES)

Décadent et cynique,

politiquement incorrect et jubilatoire,

  • le dernier spectacle

d’Olivier Maltinti nous offre les dernières heures d’un capitaliste tout droit sorti

  • de Dallas

Autour d’une simple question — A qui léguer toute sa fortune pour

  • emmerder le maximum de gens

? — Junior dévoile toutes les turpitudes de

  • sa vie très « Sex,
  • drugs and rock’n’roll »,

dans une mise en scène qui marie

intelligemment théâtre et musique

L’excès et les outrances tout comme la

déchéance et la rédemption font de cet anti-héros un personnage attachant et

  • cruel qu’on adore détester

DU 5 AU 7/05 AUTHÉÂTRE DU MERLAN (ET LES 16 & 17/12 À CHÂTEAUVALLON)

Le collectif d’artistes singuliers met en scène trois récits de vie à travers des

bouts de films et d’extraits d’interviews

On découvre Arthur,

  • 86 ans,

musicienguérisseur dans le Quercy rural,

Wilfride,

  • 64 ans,

danseuse étoile retraitée de

  • l’Opéra de Paris,
  • et Michèle,
  • 41 ans,
  • pilier de bar « malvenue »

Alliant leurs

  • techniques mutuelles,

ils se font les passeurs de ces trois histoires exceptionnelles

  • et ordinaires à la fois,
  • créant,

à travers une écriture foisonnante et inventive,

théâtre d’idées autant que de mouvements,

  • de mots autant que de musique
  • © FLORENCE DELAHAYE

CUCINEMA PAR LA CIE LAIKA ET LE CIRCO RIPOPOLO

MAYDAY,

MAYDAY,

MAYDAY,

THIS IS… PAR LE BALLET NATIONAL DE MARSEILLE

L’installation par table de six achevée,

nous sommes happés par le démarrage

d’un film muet à la façon des années 50

le spectacle peut enfin commencer…

Soudain,

les acteurs déchirent l’écran et le service prend vie sous nos yeux,

  • tambour battant

Défilent les plats et des créations aussi inattendues que

  • délicieuses

La cuisine sur deux étages cache d’infinies trouvailles et machines

  • fabuleuses,

transformant les aliments bruts en véritable festin pour les sens

  • performance truculente,
  • esthétique et culinaire,

que l’on déguste autant avec les

  • papilles qu’avec les yeux

Le BNM revient ici sur la catastrophe de Fukushima et propose aux danseurs

un travail dans l’urgence où la gestuelle et le choix des costumes touchent à

  • l’affectif

Le groupe se disloque et se resserre à la manière d’une tribu qui jongle

  • entre peur et euphorie

La danse posée s’abandonne à des actes désordonnés

  • dans un élan de panique,

nous dévoilent une énergie nouvelle

encore loin de l’intervention du scénario et du dialogue sur un corps qui tente de

  • nous ressembler,
  • mais on s’en approche

Le BNM continue lentement sa mue et

commence à ressembler aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui

DU 6 AU 9/06 À LA CARTONNERIE

  • © PHILE DEPREZ

DU 11 AU 14/05 AU TNM LA CRIÉE

  • © THIERRY HAUSWALD

LE CID DE JULES MASSENET

NEARLY 902 DE MERCE CUNNINGHAM

A point nommé pour faire taire de bien malvenues critiques,

Le Cid clôturait en

beauté la saison lyrique avec Roberto Alagna,

et une retransmission dans plus

  • de trente pays

Captées par les caméras de Mezzo et les micros de France

Musique,

ces représentations étaient attendues avec le frémissement qui

précède les grands rendez-vous

L’attente ne fut pas vaine,

  • le duo formé par

le ténor et Béatrice Uria-Monzon,

au niveau duquel se montra Kimy McLaren en

  • délicieuse infante,

remporta brillamment l’adhésion des publics et vient même

d’être élu « opéra de l’année » par les abonnés de la chaîne classique

Dans une scénographie épurée jusqu’à la seule projection de lumières colorées,

cet ensemble de duos ne forme plus qu’une seule et même pièce,

  • la dernière

œuvre maîtresse de l’artiste le plus important de la danse du XXe siècle

Faisant de

la géométrie de l’espace la pierre angulaire de sa danse,

Cunnningham déploie

sur le plateau ses infinitésimales combinaisons de gestes qui,

  • assemblées,

nous emmènent dans un « ailleurs » intemporel

La minutie des interprétations et

le foisonnement des compositions chorégraphiques donnent à voir un chant du

cygne qui s’élève jusqu’à la perfection avec une étrange sérénité

DU 17 AU 26/06 À L’OPÉRA DE MARSEILLE

  • © PHILIPPE GROMELLE ORANGE

LES 21 & 22/06 À LA SALLE VALLIER (FESTIVAL DE MARSEILLE)

  • © ANNA FINKE

LE QUAI DES OUBLIÉS PAR LE THÉÂTRE DROMESKO

SMALL IS BEAUTIFUL

Sous un chapiteau,

Igor Dromesko met en scène un « cyclone ferroviaire »

Sur un quai,

un violoncelliste débonnaire accompagne les fantaisies de trois

voyageurs tandis qu’un cheminot zélé défend une certaine discipline

Paroles

ombres et hurlements des trains qui passent rythment les séquences

Vibration,

  • raideur,

frénésie : le choc a son langage et le spectateur est saisi

Déplacements cocasses du caméléon,

  • du singe et du paresseux
  • : le rire est
  • aussi de la partie

L’inventivité de ce théâtre dansé nous fait sentir combien

l’humour et la poésie partagent la même parenté

Lieux Publics frappe fort avec cette cinquième édition

Non contentes de faire

appel à tous les registres du spectacle vivant,

  • les œuvres et performances
  • présentées,
  • d’une grande créativité,
  • clament,
  • en manifeste,
  • que l’art doit
  • rester partout,

même — et surtout — dans la rue

Les spectateurs,

  • ébahis,

croisent des danseurs sur des tracteurs,

participent à une balade sonore ou à

la construction d’un gigantesque phare

Au regard de la motivation des équipes

présentes et de l’écho favorable reçu auprès du public,

  • on se réjouit déjà de la

prochaine édition préfigurant celle,

  • capitale,
  • de 2013

DU 16 AU 23/07 DANS LE CADRE DU FESTIVAL VILLENEUVE EN SCÈNE

  • © CHRISTIAN BERTHELOT

DU 5 AU 16/10 À MARSEILLE,

AUBAGNE ET MARTIGUES

  • © ARTONIK

PARLEMENT (L’ENCYCLOPÉDIE DE LA PAROLE) DE JORIS LACOSTE

S’APPROCHER ET MAHALLI DE DANYA HAMMOUD

Attention,

immense actrice : Emmanuelle Lafon fait de Parlement,

  • performance

satellite du projet Encyclopédie de la Parole de Joris Lacoste,

  • un véritable
  • one woman show

Dans un rythme haletant,

  • elle part en vrille,
  • glissant sans

complexe d’un univers à l’autre grâce à un savant montage de conversations

  • quotidiennes,
  • de dialogues de films,
  • de spots de pub

Le tout dans une volonté

de recenser de façon exhaustive tout ce qui relève de la communication verbale,

créant souvent des coïncidences loin de tout hasard et généreuses de polysémie

Un slam archi contemporain et chic,

  • drôle,
  • affûté,
  • plus qu’(im)pertinent

Danya Hammoud vient d’un pays en guerre,

d’une terre rendue stérile par

l’enlisement de ses oppositions

elle décide d’oser et de S’approcher

de ce qui pourrait bien changer son monde,

si fragile et si féminin… Ne se

contentant guère de revisiter son héritage culturel à la lunette de la danse

  • contemporaine occidentale,
  • avec Mahalli,

elle invente plus qu’une danse : un

  • autre monde

La Libanaise choisit le bassin de son corps comme origine de tout

  • mouvement

De lascifs,

  • ses gestes se font amples,
  • animaux,
  • puissants

Une ode

  • à l’amour,

comme un cri face aux déchirements du monde

LES 13 ET 14/09 À LA CRIÉE DANS LE CADRE D’ACTORAL

LE 23/10 À AUBAGNE ET LES 2 & 3/11 AUX BERNARDINES (DANSEM)

FESTIVAL PRÉAVIS DE DÉSORDRE URBAIN

NEI VOLTI (DANS LES VISAGES) DE VIRGILIO SIENI

Pour sa cinquième édition,

le festival questionne la cartographie urbaine et sociale

  • de Marseille

Durant une semaine,

une cinquantaine d’artistes envahissent la

ville en y insérant des micros territoires d’expériences artistiques

On croise

  • au détour d’une rue,
  • un homme à tête d’œufs,
  • une femme enceinte d’un

poisson rouge ou des corps nus entremêlés

Des performances inattendues

  • et déroutantes,

loin de la culture formatée et marchande,

  • diffusées directement
  • dans le quotidien

Un festival qui perturbe,

  • interroge et interpelle,
  • où l’art vient à la
  • rencontre du spectateur,
  • et se fond avec le public

Repenser aux personnes qui l’entourent,

  • décrypter leurs gestes,
  • les inviter à se
  • rencontrer,

ressentir leur présence et partager leur résistance,

  • tel est le dessein
  • du Toscan

Une intention décelée,

  • des traits dessinés,
  • des pas esquissés pour

cette chorégraphie qui appelle à la mémoire du geste,

  • celui du quotidien
  • quatre temps,

le chorégraphe rend le banal onirique et le labeur léger,

visages évoquant la mémoire,

les pages de Bach ou Telemann à l’appui

se concrétise et se lie quand,

  • in fine,

il retrouve sur scène Jean Berthet,

  • 90 ans,

ancien résistant et déporté à Buchenwald

DU 19 AU 24/09 À MARSEILLE

NON GRATA

LES 17 & 19/11 AU THÉÂTRE DU MERLAN (DANSEM)

  • © JACQUES HOEPFFNER

PETIT PIERRE PAR LA CIE ET COMPAGNIE

EXPOSITION UNIVERSELLE DE RACHID OURAMDANE

Au départ,

un dispositif scénique intrigant,

fait de plaques en alu dressées sur

des tiges entre lesquelles circule une comédienne endossant plusieurs rôles

A l’arrivée,

un véritable manège de bric et de broc finalement sophistiqué et

des spectateurs sous le charme

Inspiré d’une histoire vraie,

Petit Pierre met

en parallèle la vie de Pierre Avezard (inventeur et artiste en herbe au physique

  • disgracieux),

ses œuvres et des images d’archive de guerre à l’aide de

  • découpages,

de pliages d’objets et de projections

Face au progrès technique,

nature a encore son mot à dire,

  • comprend-t-on

Et c’est tant mieux

Le corps figé sur un petit socle tournant,

Rachid Ouramdane se fait accompagner

sur scène du musicien virtuose Jean-Baptiste Julien,

  • mais aussi de métronomes

et de caisses réceptacles de portraits vidéo

Endossant tour à tour différentes

  • identités,

le chorégraphe laisse le spectateur s’emparer des images de notre

  • inconscient collectif,

rapidement balayées l’une par l’autre,

  • ne se satisfaisant

jamais du confort d’un symbole univoque

La pièce est d’une hyper actualité

  • déconcertante,

où la danse puissante et toujours en métamorphose porte en elle

l’enjeu politique identitaire et l’imminence des totalitarismes

LE 15/11 AU THÉÂTRE ANTOINE VITEZ/ AIX

  • © YANN MARQUIS

LE 9/12 À LA MINOTERIE (DANSEM)

  • © JACQUES HOEPFFNER

BILAN MUSIQUE

CONCERTS

GODSPEED YOU

  • ! BLACK EMPEROR

Fin janvier : une file d’attente interminable devant l’Espace Julien

les gourous du rock alternatif canadien,

  • figures de proue du label

Constellation,

donnent un concert unique dans le grand sud

Des morceaux

  • de vingt minutes en moyenne,

traversés de déflagrations et couplés à

des projections qui appuient la dimension apocalyptique de l’ensemble :

  • on connaît

Mais tant qu’il y aura des groupes pour dire non avec autant

d’intelligence et d’humanité,

  • il y aura de l’espoir
  • « Hope »,
  • après deux

heures et demie de fracas sonique,

  • il fallait l’écrire

Tout était pourtant réuni pour passer une soirée magique : une virée entre

  • une douce nuit d’été,
  • un décor merveilleux,
  • un public au rendez-vous,

des filles court-vêtues et la venue de Beirut,

  • tous cuivres dehors
  • voilà,

c’était sans compter avec les moustiques,

  • ces insectes gonflants,
  • volants et piquants,

qui passèrent au supplice toute l’assistance,

  • exception,

venant s’échouer sur la foule,

tels des kamikazes d’Al-Mosqita

Cela dit,

  • on a adoré le concert,
  • entre deux averses

Une soirée

  • magique
  • ? Tu pArles

LE 28/01 À L’ESPACE JULIEN

  • © PIRLOUIIIIT-CONCERTANDCO

LE 12/07 AU THÉÂTRE ANTIQUE D’ARLES

  • © DAVID HEANG

MORTON SUBOTNICK & LILLEVAN

PORTISHEAD + MOGWAI

Du haut de ses 78 ans,

Subotnick est probablement l’un des pères de la

C’est en tout cas le premier à avoir introduit des « rythmes réguliers »

dans des improvisations électroniques,

tirées de la célèbre Buchla 200 (un

synthé modulaire conçu à partir de ses suggestions)

La plus célèbre,

Apples of the Moon (1967),

était donc à l’origine de cette performance

choc de (re)découvrir sur scène la portée novatrice d’un tel chef-d’œuvre,

transcendant plusieurs générations d’amateurs de musique électronique

Bien plus qu’un voyage dans le temps,

  • une renaissance

On passera sur la prestation moyenne des post-rockers de Mogwai pour

s’en tenir à celle des Bristoliens

De leur dernier passage dans le coin (au

Dôme en… 1998

ils nous avaient laissés le souvenir d’une puissance

  • scénique rare,

portée par la bouleversante Beth Gibbons

Rebelote cette

année dans ce cadre enchanteur,

parfait écrin pour accueillir les subtiles

pépites trip-hop des éminences grises du genre

L’occasion de (re)découvrir

toutes les richesses du mésestimé Third et,

  • surtout,
  • de frissonner à l’écoute
  • de ces merveilles sonores,

dont la noirceur le dispute à l’éclat

LE 6/02 AU GMEM,

DANS LE CADRE DES RIAM

  • © PIERRE GONDARD

LE 19/07 AUX ARÈNES DE NÎMES

  • © PIRLOUIIIIT-CONCERTANDCO

THEE OH SEES

KRUDER & DORFMEISTER

Figure actuelle emblématique du rock garage,

  • le quatuor californien a su

se mettre la Machine dans la poche

En premier lieu,

  • c’était l’occasion

de les rencontrer dans l’intimité d’une petite salle chaleureuse (ils ont

l’habitude d’évoluer dans de plus grands espaces : le Primavera Sound

Festival,

All Tomorrow’s Parties…),

puis de constater que cette recette,

certes classique (les Cramps en tête),

fait toujours terriblement mouche

ne peut maintenant que vous orienter vers leur dernier album,

Castlemania,

sorti juste après leur passage dans une ville qui ne les oubliera pas de sitôt

Depuis leurs fameuses K&D Sessions (1998),

  • les Autrichiens s’étaient

payé le luxe de partir chacun en solo,

récoltant les dividendes de cette

pierre angulaire du « downtempo »

Leur supposé album

  • ? L’arlésienne
  • des années 2000

Quelle surprise,

  • de les voir annoncés pour un
  • « live »… Et quel choc

! En lieu et place du show pépère attendu,

a montré toute l’étendue de son savoir-faire sonore,

  • du groove le plus

moelleux à la bossa-house la plus scotchante

Un son extraordinaire,

appuyé par une scénographie hallucinante : le futur était à nos portes

LE 9/05 À LA MACHINE À COUDRE,

DANS LE CADRE DU FESTIVAL B-SIDE

LE 23/07 AU THÉÂTRE ANTIQUE D’ARLES

COWBOYS FROM OUTERSPACE + HOLY CURSE

CHEVEU + MOTTO

La soirée devait être sans surprise,

réunissant deux groupes marseillais qui

se produisent souvent dans le coin

De quoi passer un agréable moment,

le comptoir de la Machine à portée de coude

Mais la grâce opère toujours

quand on s’y attend le moins

Les Cowboys entament un set rock’n’roll

endiablé dont ils ont le secret,

emballant le public par leur redoutable

  • efficacité

Quant aux Holy Curse,

dont c’était là le dernier concert,

  • ils nous

ont laissé une impression de gâchis de ne pas avoir découvert plus tôt leur

  • rock catchy,
  • puissant,
  • entêtant

En première partie,

le duo basse-batterie de mathcore Motto envoie sévère,

depuis le milieu de la fosse où il s’est installé

Quant au style difficilement

définissable — un mélange improbable des genres — des joyeux drilles

  • de Cheveu,

il fait étrangement l’unanimité

Une bonne partie du public se

met à gesticuler compulsivement sans trop comprendre pourquoi,

si la désinhibition s’associait à la parade amoureuse d’un lamantin dans un

  • ballet russe

Une fois la transe terminée,

  • chacun rentre chez soi,
  • pour enfin

réaliser qu’il s’est ce soir-là passé quelque chose de spécial

LE 26/05 À LA MACHINE À COUDRE

  • © PIRLOUIIIIT-CONCERTANDCO

LE 28/10 AU POSTE À GALÈNE,

DANS LE CADRE DU FESTIVAL CHHHHHUT

  • © PIRLOUIIIIT-CONCERTANDCO

SHELLAC + HELEN MONEY

HONEST JON’S CHOP UP

En première partie,

la violoncelliste Helen Money démarre hélas à l’heure de

l’ouverture des portes devant une salle encore vide,

  • nous immergeant dans
  • une ambiance à la Twin Peaks

Puis vient le tour de Shellac — le groupe

  • du fameux Steve Albini,

dont la réputation n’est plus à faire (il a produit

Nirvana,

  • les Pixies,

PJ Harvey…) — qui nous gratifie d’un set étonnant,

attendu par les Marseillais depuis près de vingt ans

Le trio explore sa

  • discographie,

passé maître dans le genre rugueux,

  • brut et direct
  • énorme claque

C’était l’événement de la vingtième Fiesta : une date unique en France du

projet initié par Damon Albarn avec de nombreux musiciens majoritairement

  • issus de la « world »

Au final,

on a davantage eu l’impression d’assister à

une présentation de ces différents univers qu’à une véritable fusion

Celleci,

appuyée par la formidable section rythmique de Tony Allen et Flea,

s’est en fait produite que sur la fin,

donnant à entendre ce fantasme de

  • musique « totale »,

érigé sur la pulsation afro originelle

Mais dans l’intention,

l’un des concerts de l’année

LE 24/05 À L’ESPACE JULIEN

  • © PIRLOUIIIIT-CONCERTANDCO

LE 30/10 AU DOCK DES SUDS,

DANS LE CADRE DE LA FIESTA

DISQUES

BATTLES

METRONOMY

Devenu trio au départ de Tyondai Braxton,

le fer de lance du math rock n’a pourtant

  • pas passé l’arme à gauche

Ce troisième album joue sur le rapport simple/complexe

qui a déjà fait recette et permis au groupe d’entrer au panthéon Warp

Voici donc une

pépite expérimentale mais très accessible,

  • sucrée et exotique,
  • quasi caribéenne

Et s’il figure dans ce top,

c’est parce qu’il aura su intégrer plusieurs niveaux de

  • lectures,
  • formant un tout massif,

joyeux et extrêmement cohérent

Beau boulot

En mai dernier,

nous considérions cet album « taillé pour le printemps »

  • mois plus tard,

force est de constater qu’il a passé l’épreuve du temps avec brio

Sa ribambelle de pop songs à la fois bancales et évidentes — dont une bonne

moitié sont d’ores des classiques — aura en effet accompagné chaque saison

d’une année passée sous le doux soleil du Devonshire

Difficile de se lasser de cet

objet aussi insaisissable qu’élégant,

idéal sur les dancefloors comme lové sous la

  • couette,

et dont la légèreté n’a d’égal que la profonde mélancolie

GLOSS DROP (WARP)

BAXTER DURY

HAPPY SOUP (REGAL / EMI)

Baxter Dury s’était déjà fendu de deux albums d’une qualité rare,

  • ayant laissé un
  • souvenir tenace

Mais rien ne laissait présager que ce troisième effort,

  • après six
  • ans d’absence,

puisse s’avérer aussi enthousiasmant

Ces mélodies apaisées,

cette décontraction maîtrisée,

ce chant qui installe une proximité avec l’auditeur

— entre spoken word et chœurs aériens — forment un ensemble de dix pistes

  • délectables

Ne vous fiez pas à la pochette : malgré son air faussement idiot,

on embrasserait volontiers l’habile Baxter

JAMES FERRARO

FAR SIDE VIRTUAL (HIPPOS IN TANKS)

Relativement méconnu,

Ferraro aura pourtant été l’un des artistes majeurs de ces

dernières années pour bon nombre d’internautes en quête de nouvelles esthétiques

Inspiré par la culture pop outrancière des années 80/90,

  • il est l’instigateur de la
  • « pop hypnagogique »,

composée à partir des sensations perçues au moment

  • où l’on s’endort

Cet album en appelle aux confins de nos souvenirs : s’insinuant

dans notre inconscient depuis l’enfance,

la réalité augmentée nous ouvre en effet

  • les portes de l’étrange

Ce chef d’œuvre en est le principal témoin

FORD & LOPATIN

CHANNEL PRESSURE (SOFTWARE)

Au moment où une grande partie de la sphère indie verse dans le lo-fi,

  • la pop ou l’ambient,

le duo crée la surprise avec cette ode aux tubes

  • synth-pop des années 80

Les références (de qualité) sont évidentes : Scritti

Politti période 85,

Mais loin du simple revival,

  • ils construisent un pont
  • entre les époques,

rendant ainsi tout ce qu’il y a de plus actuel des sonorités

  • jugées passéistes

Cet album est véritablement unique en son genre,

  • hybride et
  • scintillant,

définitivement tourné vers le futur

FATHER,

HOLY GHOST (TURNSTILE)

A la première écoute,

cet album se place dans la ligne droite du premier LP (2009) : brut,

distillant autant de merveilles qu’il possède de temps morts

Pourtant,

  • comme son
  • prédécesseur,

s’il ne nous caresse pas toujours dans le sens du poil,

  • ce nouvel opus

sait prendre son temps pour nous hypnotiser,

  • jusqu’à nous rendre accro

Lorsqu’arrive

  • la triplette My ma,

Vomit et Just a song,

quand les frissons nous parcourent l’échine,

alors les signes de se trouver pris dans les filets d’un grand disque sont évidents

THE ENGLISH RIVIERA (BECAUSE)

CONNAN MOCKASIN

FOREVER DOLPHIN LOVE (BECAUSE)

Toux ceux qui ont eu la chance de croiser ce dauphin au printemps dernier en sont

tout de suite tombés amoureux

Il nous a parlé de sa passion pour Syd Barrett et le

  • psychédélisme anglais,

les voyages immobiles de Wyatt,

  • les drogues récréatives et

l’eau salée… On parle souvent du chant des sirènes,

  • beaucoup moins du chant des
  • dauphins

Pourtant,

ce n’est pas seulement une affaire de sonar,

  • ça va bien plus loin
  • que ça

C’est de l’amour,

et puis énormément de sensibilité,

  • ça nous dépasse

PANDA BEAR

TOMBOY (PAW TRACKS)

Les Beach Boys en snowboard

Tout l’esprit de la Californie insouciante des années

  • le soleil,
  • l’océan,
  • les filles,

mais transposé dans les méandres de notre ère

  • technologique

La filiation est inévitable,

et le plus doué de la fratrie Animal Collective

n’a nul besoin de ses camarades pour démultiplier à l’infini sa voix,

  • couplant ses

harmonies vocales avec des boucles insidieuses qui créent une pop ultra moderne

Soyons précis : les Beach Boys sur le même snowboard,

  • en mode freestyle,
  • coincés

dans le « half-pipe » sans jamais pouvoir en sortir… Endless winter

MACEO PLEX

LIFE INDEX (CROSSTOWN REBELS)

Choisir un disque « club » pour résumer 2011 : pas une mince affaire

James Blake

Très chouette,

  • mais pour se coucher

Justice

Birdy Nam Nam

  • ? Et mon cul,
  • c’est du cui-cui
  • ? En 2011,

ce qui fait danser les kids les jeunes qui ont du goût,

filles les plus sexy et les quadras en pleine rechute,

  • c’est la house,
  • jamais disparue,
  • toujours underground

Signe des temps : après avoir subi un bon lifting à Berlin,

se régénère aujourd’hui à la source,

  • dans les Amériques

Et Maceo Plex a juste sorti

  • l’album parfait,
  • de sueur,
  • de sexe et de stupre

TAHITI 80

THE PAST,

THE PRESENT AND THE POSSIBLE (HUMAN SOUNDS/DISCOGRAPH)

Tahiti 80 ou les éternels cocus de la pop française

Cependant que Phœnix

reçoit depuis dix ans tous les honneurs et enfile les récompenses par-delà

les frontières pour des albums surestimés,

  • nos Rouennais chéris,
  • énormes au

continuent leur petit bonhomme de chemin hexagonal dans l’indifférence

  • générale

Une tendance que n’aura pas réussi à inverser ce cinquième opus,

  • meilleur à ce jour,
  • riche en tubes (Darlin,

Gate 33,

  • plus électronique (Crack
  • up) que jamais,

qui force le respect et les portes de ce bilan

L’AGENDA

MAGAZINE

  • lanuitmagazine
  • wordpress

PRÉSENTE

TAPAGE NOCTURNE

MERCREDI 14

L’ALTA ROCCA Chris Anderson (clubbing,

  • madison,
  • show percu,
  • dj set) 23h/5h – entrée
  • gratuite – 2,
  • route de Gémenos (Aubagne)

LE DUKE Battle Of Legends (rock) 19h/23h30 –

  • entrée libre – 59,
  • rue d’Endoume (7e)

LA FIESTA Happy hour jusque 21h,

Dj Yann dès

  • 23h (musique éclectique,

Guitar Hero battles &

karaoké battles sur Singstar,

  • beer-pong & tapas)
  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

LE HAVANA CAFE Dj Soum & Guest (hip-hop,

  • r’n’b,
  • électro house,

dancehall) 20h/2h – entrée libre

Quai de Rive Neuve (1er)

LE PASSE TEMPS Multi Club: Les Mercredis Cool

Bar : dj Djel aka Diamond Cutter (électronique,

éclectique) 1h/5h – entrée libre – 6,

  • rue Fortia

LE POLIKARPOV Dj Djel aka Diamond Cutter

  • (électronique,
  • hip hop,

éclectique) 22h/1h30 – entrée

  • gratuite
  • - 24 cours d’Estienne d’Orves (1er)

TIME THEATRE CLUB Les apéros du Time: Dj Yoni

  • & Guest (électro,
  • clubbing,
  • rosé champagne

& restauration non-stop) 20h30h/3h – entrée gratuite

  • rue du Chantier (7e)

JEUDI 15

L’ALTA ROCCA Apéro Disco : Dj Cysco (discoannées 80,

puis club festif) 20h/4h – 20 € pour les

  • 10 € pour les filles – 2,
  • route de Gémenos

(Aubagne)

LE BAZAR ICE CLUB Queen Save Parties :

Dj Jadere / Marcel (électro,

  • alcool “ tarif

supermarché ”) 23h30/5h – 20 € (pas de paiement

Bd Rabatau (8e)

CAFE KENNEDY L’Amateur (électro,

éclectique) 19h30/1h – entrée libre– 245,

  • corniche

Kennedy (7e)

COSY BAR Libertin’s Joker : soirée US avec Dj

Bishu / guest (“ 50% Hip Hop US,

  • 50% Joker ”,
  • code : casquette basquettes,
  • stand de maquillage à
  • l’entrée,
  • danseuses,
  • show laser) 23h30/5h30
  • – 15 €
  • rue du Chantier (7e)

LE DUKE Superbravo / Girlz In The Garage (solo

pop & dj set rock) 19h/23h30 – entrée libre – 59,

  • d’Endoume (7e)

E-WINE Taste It : Fukito (house,

  • techno,
  • sélection

de vin & charcuterie) 18h/2h – entrée libre – 94

Cours Julien (6e)

LA FIESTA Hedena (19h30) / Dj Yann dès 23h (live

  • pop rock,

musique éclectique) 18h/2h – entrée libre

  • – 6a,
  • rue Crudère (6e)

LE HAVANA CAFE Luv’ Reggaeton: Dj Cali & Dj

Vibeskelly (reggaeton,

perreo) 20h/2h – entrée libre

Quai de Rive Neuve (1er)

LE SUNSET CAFE Indiependance : DJ Deschamps

  • (mix indie rock,
  • pop & électropop),
  • 21h-2h,
  • entrée
  • - 2 rue des Muletiers,

Aix-en-Pce

OOGIE Les Jeudis d’Oogie : soirée Hangtime

Awards avec mars Blackmon (funk,

  • hip hop,

nujazz) 19h/00h- entrée libre – 55,

  • cours Julien (6e)

LE PASSE TEMPS Jack de Marseille (électronique,

techno) 00h/6h00 – entrée libre – 6 rue Fortia (1er)

PLANET MUNDO KFE All School Party : Dj Ph

/ Dj NashSweetfingers / Guest : Dj Djel (hip-hop,

  • reggae,
  • nu-roots,

afro-beat) 22h/2h – entrée libre –

Cours Julien (6e)

LE RELAIS 50 (bar-restaurant de l’hôtel) – [CacheCache] Club : Lord Library / Monsieur Clouseau

  • (électronique,
  • groove) 19h/1h – entrée
  • gratuite – 20,

Quai du Port (2e)

TIME THEATRE CLUB Ladyz Hype : Dj Yoni &

Yoann (r’n’b,

  • électro hip-hop,
  • clubbing,
  • champagne
  • gratuit pour les filles,

« teddy bears » gratuit pour

  • les filles,
  • performers) 23h30/6h – NC

Chantier (7e)

VENDREDI 16

LE BABY Kristof Tigran / Killian Bass / Arni Elliot

  • / Joff Logartz (électro,
  • techno) 23h30/6h –
  • entrée libre – 2,
  • rue Poggioli (6e)

BAR DE LA PLAINE Oncle Bo / Tony S

  • (groove,

son du bar) 19h/2h – entrée libre

  • place Jean Jaurès (5e)

LE CORBUSIER Silent Disco : Bannana Wintour

/ Anticlimax (électronique) 19h30/1h – 11,80 € sur

  • digitick – 3e étage

Bd Michelet (8e)

COSY BAR Black Out (électro,

  • clubbing)
  • 23h30/5h – 15 € + 1 conso
  • rue du Chantier (7e)

LE DUKE Dj Screaming Baka (50’S & 60’s voodoo

rock’n’roll) 19h/23h30 – entrée libre – 59,

  • d’Endoume (7e)

E-WINE N

X (électronique) 18h/2h – entrée libre

  • – 94,
  • cours Julien (6e)

L’INTERMEDIAIRE Craint Degun Be Tarpin Hip

Hop : Dj Faze et K-Méléon (hip-hop) 23h/ 5h – 5 € 63,

Place Jean Jaurès (6e)

LOLLIPOP STORE Anniversaire des 5 ans du

MERCREDI 21

TIME THEATRE CLUB Les apéros du Time : Dj

Lollipop : Showcase des Mockers / Dj Maki / Lollipop

Crew (rock) 19h – entrée libre

  • - 2 Bd Théodore

Thurner (6e)

LE LOUNGE Les Petites Poules de Paris /

Papastomp / Guest (cabaret burlesque,

  • musique
  • éclectique,

pépites et perles) 20h30/2h – NC

  • rue des Trois Rois (6e)

LE PASSE TEMPS Mike & Tess (électronique)

  • 00h/6h00 – entrée libre
  • - 6 rue Fortia (1er)

LE PLANET XPRESS Spirale Infernale by 3C :

Miss’pieww,

Doctor Moro,

Chewing Cut,

Tekknoized

Sound 4ce- L2x,

Chapotek (minimalteck,

  • spytrance,
  • jungle/drum,

hardteck) 21h30/1h30 – 3 €

- 9 rue de

  • l’Arc (6e)

LE POLIKARPOV Koldd / Deam / Adamovitch

  • (house,
  • dub techno,
  • acid techno) 21h30/1h30 –
  • entrée gratuite
  • - 24 cours d’Estienne d’Orves (1er)

LE SPARTACUS Inlab Recorgings 1st Anniversary :

Alex Di Stephano / Citizen Kain / Romulus & Remus

  • (techno,

techno minimale) 00h/6h – 10 € – z

  • malle route d’emmaus,

Cabriès

LE DUKE platines ouvertes (rock,

  • éclectique,

Yoni & Guest (électro,

  • clubbing) 20h30h/3h –
  • entrée gratuite
  • rue du Chantier (7e)

SAMEDI 17

LE BLOK Dream Music: Dj Soon & Andyman (hip

  • hop club) 00h – 15 €
  • - montée du commandant

Robien (11e)

LE DUKE Rest In Fucking Peace Party: soirée

d’adieux CustomCore : live performing by Malakwa

Electronic Set (digital hardcore) 20h/00h – entrée

  • libre – 59,
  • rue d’Endoume (7e)

E-WINE Djakta vs David Some (techno) 18h/2h –

  • entrée libre – 94,
  • cours Julien (6e)

LIVE EN APPARTE Why Am I Mister Pink

Andromakers (live acoustique) (électronique,

  • 20h/00h – 11,90 € sur Digitick– lieu dévoilé sur
  • l’event facebook

MAXI CLUB ” Viens Wayner ” en showcase Maylan

Manaza / Kenjy Mike Onlyone / Dj Soum / Dj Rude

Boy / Dj FKB (dancehall réunionnais et marseillais,

  • hip hop,
  • coupé décalé,
  • kuduru) 23h/6h – 15 €

(gratuit pour les femmes jusque 00h30)

Saint Saëns (1er)

LE MYSTIK Pornochic by Marc Dorcel : Dj SkylAs / Dj Herald (éclectique,

  • électronique,
  • clubbing)
  • 23h30/6h – NC – 141,
  • route Léon Lachamp (9e)

LE PARADOX Funky To Dirty : Tris Kayo / Nothing

To Scratch (world,

  • funky beats & bassline,

oublier les flippers géants) 21h/3h – 3 € – 127 rue

  • d’aubagne (6e)

LE PASSE TEMPS Dj Oil (électronique) 00h/6h00

– entrée libre – 6 rue Fortia (1er)

LE POLIKARPOV Mr Ju (afrobeat,

  • électro,
  • ou break,

pépites reggae) 21h30/1h30 – entrée

  • gratuite
  • - 24 cours d’Estienne d’Orves (1er)

PRIVE Gangstape : Dj Djel & Meisterkackt (électro,

  • booty bass,
  • hip-hop,
  • dubstep,
  • gettho tech,

breakbeat) 00h/7h – entrée gratuite avant 1h,

  • sans conso,
  • 16 € avec – route de Tavel,

Les Angles

LE POSTE A GALENE Nuit Années 90 (club 90’s)

  • 23h – 6 €
  • - 103 rue Ferrari (5e)

TIME THEATRE CLUB Mix by Dj Yoni & Yoann

  • (r’n’b,
  • électro hip-hop,
  • clubbing,
  • champagne gratuit

pour les filles avant 1h) 23h30/6h – prix NC

  • du Chantier (7e)

LE WARM UP Girls Wanted In Fantasyland : Chloé

Martinez / Miss Kailly / Dj Morgane (électro-house,

  • clubbing,

performers) 23h30/5h – 16 € + 1 conso – 8

boulevard Mireille Jourdan-Barry (8e)

DIMANCHE 18

CAFÉ JULIEN Human-ET Crew présente: 9th

Cloud / Airsolid / John E

Boy & Bestone MC

  • (electronica,
  • hip hop,
  • groove,
  • glitch hop,
  • abstrakt hip

bassline) 23h/2h – entrée gratuite

- 39 Cours

Julien (6e)

COSY BAR Pyjamas Party Act II (électro,

  • clubbing) 23h30/6h30 – NC
  • rue du Chantier (7e)

LE HAVANA CAFE African Dream Dj Soum & Dj

Vibeskelly (Afro & Dancehall) 22h/2h – entrée libre 11,

Quai de Rive Neuve (1er)

LUNDI 19

E-WINE Apéro-grignotage puis mix by Fukito

  • (house,

techno) 18h/2h – entrée libre – 94,

Julien (6e)

LA FIESTA Dj Yann (musique éclectique) 18h/2h –

  • entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

MARDI 20

BAR DE LA MARINE Les Mardi Tchic-Tchic

Boom-Boom: Ju Besp (apéro,

  • mix lounge puis club

dès 22h avec cocktail à volonté pour les filles) 19h/2h

  • – entrée libre – 15,

Quai de Rive Neuve (1er)

BAZAR ICE CLUB Ruskov Act 3 (clubbing,

électronique) 23h30/6h – prix NC – 90,

Bd Rabatau

LE DUKE Lollipop Music Store Crew (rock)

  • 19h/23h30 – entrée libre – 59,
  • rue d’Endoume (7e)

E-WINE Tout En Vinyl : Renaud M / Guest

(électronique) 19h/2h – entrée libre – 94,

Julien (6e)

LA FIESTA Dj Yann dès 23h (musique éclectique)

  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

LE HAVANA CAFE Dj Soum & Guest (hip-hop,

  • r’n’b,
  • électro house,

dancehall) 20h/2h – entrée libre

Quai de Rive Neuve (1er)

L’INTERMEDIAIRE Les STEP by STEP – Selecta

Djaby Corner a

a KLF (ragga dancehall) 22h/ 5h –

  • entrée gratuite – 63,

Place Jean Jaurès (6e)

ramener cds & vinyles) 19h/23h30 – entrée libre –

  • rue d’Endoume (7e)

LE PASSE TEMPS Multi Club : Les Mercredis Cool

Bar avec dj Djel aka Diamond Cutter (électronique,

  • hip hop,

éclectique) 1h/5h – entrée libre – 6,

Fortia (1er)

LE POLIKARPOV Dj Djel aka Diamond Cutter

  • (électronique,
  • hip hop,

éclectique) 22h/1h30 – entrée

  • gratuite
  • - 24 cours d’Estienne d’Orves (1er)

TIME THEATRE CLUB Les apéros du Time : Dj

Yoni & Guest (électro,

  • clubbing) 20h30h/3h –
  • entrée gratuite
  • rue du Chantier (7e)

JEUDI 22

LE DUKE Bloody Skulls Party (rock & rollergirls)

  • 19h/23h30 – entrée libre – 59,
  • rue d’Endoume
  • (7ème)
  • - Taste It : Fukito (house,
  • techno,
  • sélection

de vin & charcuterie) 18h/2h – entrée libre – 94 cours

Julien (6e)

LE HAVANA CAFE Luv’ Reggaeton : Dj Cali & Dj

Vibeskelly (reggaeton,

perreo) 20h/2h – entrée libre

Quai de Rive Neuve (1er)

LE PASSE TEMPS Jack de Marseille (électronique)

  • 00h/6h00 – entrée libre – 6 rue Fortia (1er)

LE SUNSET CAFE Indiependance : DJ Deschamps

  • (mix indie rock,
  • pop & électropop),
  • 21h-2h,
  • entrée
  • - 2 rue des Muletiers,

Aix-en-Pce

TIME THEATRE CLUB Ladyz Hype : Dj Yoni &

Yoann (r’n’b,

  • électro hip-hop,
  • clubbing) 23h30 / 6h –
  • prix NC
  • rue du Chantier (7e)

TROLLEYBUS X LAST ROOM support

association “Apashe”: Mix by Niko Kara (electronique)

  • 00h/6h – 15€ + boisson
  • - 24 rue Quai Rive Neuve

VENDREDI 23

BAR DE LA PLAINE Oncle Bo / Tony S

  • (groove,

son du bar) 19h/2h – entrée libre

Place Jean Jaurès (5e)

LA DAME NOIR Danton Eeprom (electronique)

  • 20h/2h – entrée gratuite – 30 place Notre Dame du

Mont (6e)

LE DUKE Duke All Star Djs: tous les résidents du

Duke (rock à go-go) 19h/23h30 – entrée libre – 59,

  • rue d’Endoume (7e)

E-WINE Fukito’s Land (house,

  • techno) 18h/2h –
  • entrée libre – 94,
  • cours Julien (6e)

TROLLEYBUS X LA DAME NOIR DANCING

Danton Eeprom (electronique) 00h/6h – prix NC

  • rue Quai Rive Neuve (1er)

SAMEDI 24

L’ART HACHE bar-club/after (éclectique) 00h/6h –

  • entrée libre – 14,
  • rue de l’olivier (5 )

BAR DE LA PLAINE Oncle Bo / Tony S

  • (groove,

son du bar) 19h/2h – entrée libre

Place Jean Jaurès (5e)

E-WINE Purist (électronique,

  • minimal,
  • techno)
  • 18h/2h – entrée libre – 94,

Cours Julien (6e)

LE LONDON CLUB Soirée Mère Noël (clubbing,

karaoké de 22h à minuit) 22h/5h – prix

gratuit si dress code christmas – 73,

Corniche

Kennedy (7e)

TIME THEATRE CLUB Mix by Dj Yoni & Yoann

  • (r’n’b,
  • électro hip-hop,
  • clubbing,
  • champagne gratuit

pour les filles avant 1h) 23h30/6h – prix NC

  • du Chantier (7e)

LUNDI 26

E-WINE Apéro-grignotage puis mix by Fukito

  • (house,

techno) 18h/2h – entrée libre – 94,

Julien (6e)

LA FIESTA Dj Yann dès 23h (musique éclectique)

  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

MARDI 27

BAR DE LA MARINE Les Mardi Tchic-Tchic

Boom-Boom: Ju Besp (apéro dinatoire,

  • mix lounge

puis club dès 22h) 19h/2h – entrée libre – 15,

  • de Rive Neuve (1er)

E-WINE Tout En Vinyl : Renaud M / Guest

(électronique) 19h/2h – entrée libre – 94,

Julien (6e)

LE HAVANA CAFE Dj Soum & Guest (hip-hop,

  • r’n’b,
  • électro house,

dancehall) 20h/2h – entrée libre

Quai de Rive Neuve (1er)

L’INTERMEDIAIRE Les STEP by STEP – Selecta

Djaby Corner a

a KLF (ragga dancehall) 22h/ 5h –

  • entrée gratuite – 63,

Place Jean Jaurès (6e)

MERCREDI 28

BAZAR Soirée World Dj Tour Winter Edition :

Bloakkats / Dj Nijoya / Dj Alex Six / Dj Julien

Jason Case / Guest / Jesus (L

O) (clubbing,

électronique) 23h30/6h – prix NC (pas de CB) – 90,

Bd Rabatau (8e)

LA FIESTA Happy hour jusque 21h,

Dj Yann dès

  • 23h (musique éclectique,

Guitar Hero battles &

karaoké battles sur Singstar,

  • beer-pong & tapas)
  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

LE PASSE TEMPS Multi Club : Les Mercredis Cool

Bar avec dj Djel aka Diamond Cutter (électronique,

  • hip hop,

éclectique) 1h/5h – entrée libre – 6,

Fortia (1er)

LE POLIKARPOV Dj Djel aka Diamond Cutter

  • (électronique,
  • hip hop,

éclectique) 22h/1h30 – entrée

  • gratuite
  • - 24 Cours d’Estienne d’Orves (1er)

JEUDI 29

E-WINE Taste It : Fukito (house,

  • techno,
  • sélection

de vin & charcuterie) 18h/2h – entrée libre – 94

Cours Julien (6e)

LE HAVANA CAFE Luv’ Reggaeton : Dj Cali & Dj

Vibeskelly (reggaeton,

perreo) 20h/2h – entrée libre

Quai de Rive Neuve (1er)

TIME THEATRE CLUB Ladyz Hype : Dj Yoni &

Yoann (r’n’b,

  • électro hip-hop,
  • clubbing,
  • champagne
  • gratuit pour les filles,

« teddy bears » gratuit pour

  • les filles,

performers) 23h30/6h – prix NC

Chantier (7e)

VENDREDI 30

L’ART HACHE Bar-club/after (éclectique) 00h/6h –

  • entrée libre – 14,
  • rue de l’olivier (5e)

BAR DE LA PLAINE Oncle Bo / Tony S

  • (groove,

son du bar) 19h/2h – entrée libre

  • place Jean Jaurès (5e)

E-WINE Fukito’s Land (house,

  • techno) 18h/2h –
  • entrée libre – 94,

Cours Julien (6e)

LA FIESTA Dj Yann dès 23h (musique éclectique)

  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

MA DEMOISELLE Deejay Ciney Touch (éclectique)

  • 23h30/6h – entrée gratuite,
  • conso obligatoire – 8,

Corneille (1er)

SAMEDI 31

BAZAR Réveillon avec Joachim Garraud (clubbing,

électronique) 23h30/6h – NC (pas de CB) – 90,

Rabatau (8e)

L’ART HACHE bar-club/after (éclectique) 00h/6h –

  • entrée libre – 14,
  • rue de l’olivier (5e)

BAR DE LA PLAINE Oncle Bo / Tony S

  • (groove,

son du bar) 19h/2h – entrée libre

Place Jean Jaurès (5e)

E-WINE Purist (électronique,

  • minimal,
  • techno)
  • 18h/2h – entrée libre – 94,

Cours Julien (6e)

LA FIESTA Soirée Réveillon 2012 : Vintage,

code années avec Dj Yann (musique éclectique)

  • 18h/6h – 55/75€ selon le menu – 6a,
  • rue Crudère

LE POSTE A GALENE Le Réveillon du Poste

À Galène avec Dj L'(éclectiques,

  • tubes 80’s/90’s,
  • groove,
  • classiques du rock) 20h
  • - 25 € sur place –
  • 103 rue Ferrari (5e)

TIME THEATRE CLUB Mix by Dj Yoni & Yoann

  • (r’n’b,
  • électro hip-hop,
  • clubbing,
  • champagne gratuit

pour les filles avant 1h) 23h30/6h – prix NC

  • du Chantier (7e)

Janvier

MARDI 3

BAR DE LA MARINE Les Mardi Tchic-Tchic

Boom-Boom : Ju Besp (apéro,

  • mix lounge puis club

dès 22h avec cocktail à volonté pour les filles) 19h/2h

  • – entrée libre – 15,

Quai de Rive Neuve (1er)

LA FIESTA Dj Yann dès 23h (musique éclectique)

  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

MERCREDI 4

LA FIESTA Happy hour jusque 21h,

Dj Yann dès

  • 23h (musique éclectique,

Guitar Hero battles &

karaoké battles sur Singstar,

  • beer-pong & tapas)
  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

LE PASSE TEMPS Multi Club: Les Mercredis Cool

Bar : dj Djel aka Diamond Cutter (électronique,

  • hiphop,

éclectique) 1h/5h – entrée libre – 6,

  • rue Fortia

LE POLIKARPOV Dj Djel aka Diamond Cutter

  • (électronique,
  • hip hop,

éclectique) 22h/1h30 – entrée

  • gratuite
  • - 24 cours d’Estienne d’Orves (1er)

TIME THEATRE CLUB Les apéros du Time :

Dj Yoni & Guest (électro,

  • clubbing,

champagne & restauration non-stop) 20h30h/3h –

  • entrée gratuite
  • rue du Chantier (7e)

JEUDI 5

LA FIESTA groupe livre (19h30) / Dj Yann dès 23h

(musique éclectique) 18h/2h – entrée libre – 6a,

Crudère (6e)

LE SUNSET CAFE Indiependance : DJ Deschamps

  • (mix indie rock,
  • pop & électropop),
  • 21h-2h,
  • entrée
  • - 2 rue des Muletiers,

Aix-en-Pce

MA DEMOISELLE Deejay Ciney Touch (éclectique)

  • 23h30/6h – entrée gratuite,
  • conso obligatoire

Corneille (1er)

OOGIE Les Jeudis d’Oogie (électronique) 19h/00hentrée libre – 55,

  • cours Julien (6e)

VENDREDI 6

L’ART HACHE Bar-club/after (éclectique) 00h/6h –

  • entrée libre – 14,
  • rue de l’olivier (5e)

LA FIESTA Dj Yann dès 23h (musique éclectique)

  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

MA DEMOISELLE Deejay Ciney Touch (éclectique)

  • 23h30/6h – entrée gratuite,
  • conso obligatoire

Corneille (1er)

SAMEDI 7

L’ART HACHE bar-club/after (éclectique) 00h/6h –

  • entrée libre – 14,
  • rue de l’Olivier (5e)

LA FIESTA Dj Yann dès 23h (musique éclectique)

  • 18h/2h – entrée libre – 6a,
  • rue Crudère (6e)

MA DEMOISELLE Deejay Ciney Touch (éclectique)

  • 23h30/6h – entrée gratuite,
  • conso obligatoire

Corneille (1er)

L’AGENDA

Recommandé par Ventilo

MUSIQUE

DÉCEMBRE

Barok’n Pop

Une centaine d’élèves de la Cité

de la Musique se regroupent en un

  • grand orchestre

Mer 14/12

Théâtre Toursky

Réservations : 04 91 39 28 28

Battle of Legends

« L’Opinel Rock Band présente une

  • rencontre au sommet

Un savant

mélange entre le raffinement et la

  • brutalité »

Mer 14/12

Le Duke

A partir de 19h

Entrée

Concert de Noël

Chorale maîtrise et Orchestres à

  • plectres

Mer 14/12

CNRR (2 Place Carli,

Entrée libre

L’Heure du thé

Récital du CNIPAL

Du 14 au 16/12

Opéra de Marseille

Réservations : 04 91 55 11 10

Mami Chan

Electro pop cheap,

  • minimaliste et
  • singulière

Mer 14/12 à (La Gare Coustellet) & jeu 15/12

à l’Akwaba (Châteauneuf de Gadagne)

  • & 17h30

Suona Italiano

Trio André Steffenel (piano)

/ Stanislas Pili (percussion) /

Salvatore Livecchi (électronique)

Au programme : Tomtomeyes de

Maurizio Pisati,

Sofferte onde

serene de Luigi Nono et Transicion

II de Mauricio Kagel

Un concert en

collaboration avec le Conservatoire

de musique Giuseppe Verdi de Turin

Mer 14/12

Thomas Dutronc

« Pedigree de star et look de playboy,

il s’est mis dans les pas de Django

Reinhardt pour un jazz manouche au

  • swing pétillant »

Mer 14/12

Théâtre Liberté (Grand Hôtel

  • - Place d
Ce Site Utilise les Cookies pour personnaliser les PUB, Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Savoir plus