N° 292 - Juin 2013 ( - 4714 Ko) - Portail de la Recherche et des - France Télécharger

[PDF] 15 juin 1934 - I j juin 1g3j - International Court of Justice

[PDF] GTP - Ministère des Armées

Feb 12, 2019 · PRÉAMBULE Le Guide technique des produits n'est pas un document figé sur le site Intradef du SEA portail essencesintradefgouvfr
PDF

[PDF] Aspects génotypiques et phénotypiques des dyslipidémies

Mar 7, 2015 · teaching and research institutions in France or Département de formation et Centre de Recherche en Biologie KO) est létale, indiquant que l'ApoB est essentielle dans le important que le nombre de chylomicrons [292, 293] two adults it was moderate with mild or no portal fibrosis in the
PDF

[PDF] Exploring the fine composition of Camelus milk - Semantic Scholar

Institut National de Recherche Agronomique (INRA), Rennes, France n' appartenant pas à la séquence canonique habituelle (S T X A) reconnue par la it was on milk of one humped Camels (C dromedarius) (Alhaider et al, 2013; Resource Portal) and the National Centre for Biotechnology Information ( NCBI)
PDF

[PDF] CENTRE iNTERNATiONAL DE RECHERCHE - IARC Governance

Centre International de Recherche sur le Cancer, 2011 150, cours Albert 2010–2014 Maurice Tubiana (Paris, France) – La prévention des Muwonge R, Mbalawa CG, Keita N et coll; IARC En mars 2011, un Comité éditorial s'est Portail des registres a été créé ( Cho LY, Yang JJ, Ko KP et coll
PDF

[PDF] Overview of Information Literacy Resources Worldwide - IFLA

Jan 28, 2014 · French Language (Français) in the Francophone North African (Maghreb) Countries frrsf IMG pdf classement 2013 intro ar final pdf First International Forum on Media and Information Literacy, June 15 17, 2011, The Arab Union for Library and Information Science Portal Page 292 
PDF

[PDF] Exploring the fine composition of Camelus milk from - Les camélidés

Institut National de Recherche Agronomique (INRA), Rennes, France n' appartenant pas à la séquence canonique habituelle (S T X A) reconnue par la it was on milk of one humped Camels (C dromedarius) (Alhaider et al, 2013; Resource Portal) and the National Centre for Biotechnology Information ( NCBI)
PDF

Le 23 novembre 2017 Par Aurélia CAPUTO - Thesesfr

Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes, revealed that nearly 40 of the genes identified have no assigned function, either because they 110(26), E2390–E2399 (2013) The Phyre2 web portal for We assigned KEGG orthology (KO) to the studied protein 5, 4714 (2014)
PDF

[PDF] 15 juin 1934 - I j juin 1g3j - International Court of Justice

n'est intervenu dans la composition de la Cour depuis le 15 juin 1934 France France Uruguay Norvège Brésil Haïti Canada Suisse Haïti Colombie
PDF
Cours ,Exercices ,Examens,Contrôles ,Document ,PDF,DOC,PPT








  • N° marché OBJET FORME Nature DATE

    [PDF] CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

    Liste des prestations pouvant faire l'objet de marchés cadre (ANNEXE N°1) 66 date, la nature et l'importance des prestations qu'il a exécutées ou à l'  Article 12 Nature et modalité de définition des prix DATE D'APPLICATION 12 Juin 2015 Liste des prestations

  • N° marché Titulaire objet du marché Ancien indice Nouvel indice

    [PDF] ccap entretien des ascenseurs - AJI

    Le prix est la pierre philosophale des marchés publics nul n'est encore parvenu à mettre les prestations, que pour le titulaire qui doit trouver dans sa rémunération les moyens de Conseils pour la mise en œuvre des indices o lorsque les prix définitifs de prestations

N° 292

  • - Juin 2013 (

- 4714 Ko)

  • - Portail de la Recherche et des

Recherche et développement technologique

Le mag’ Įv˒îĻ˦ËĞҒ

  • wallonie

be · Mensuel ne paraissant pas en juillet et août · Bureau de dépôt Bruxelles X · N° d’agrément : P002218

  • ,—‡’vËî’

Comme une goutte d'eau

  • :ÇŘĮËĞҒ

Série noire

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > ÉDITO

ňĹĩšŔ“Ĺ_ĹàUĹĩ—TàËĻ˜ĹğĹ

Texte: Géraldine TRAN

  • - Rédac’chef
  • l faut vivre avec son temps

Et bien,

le temps est venu d’imprimer des objets en 3D

Je dis bien imprimer

Vous le verrez dans notre coup d’crayon du mois,

la Nasa a sponsorisé une entreprise américaine pour le développement d’une

  • imprimante alimentaire

Celle-ci,

grâce à plusieurs cartouches contenant les différents ingrédients,

  • sera capable de

cuisiner/imprimer… une pizza

sonnant le glas de la traditionnelle nourriture lyophilisée

Certains voient déjà dans

  • ce concept,
  • la solution miracle,
  • une révolution

D’autres un phénomène de mode,

  • une utopie,
  • voire une menace

En tous cas,

ce n’est plus de la science-fiction et les domaines d’applications sont nombreux: l’aéronautique,

  • le médical,
  • l’architecture,
  • l’automobile,

l’art(isanat)… Si la technique se développe depuis les années 90,

elle a littéralement explosé ces

  • dernières années

Le principe est «simple»: une poudre plastique,

céramique ou métallique est déposée en couches successives qui se transforment en objet sous l’action d’un faisceau laser ou d’une tête d’impression

Dernièrement,

  • 2 événements liés à cette nouvelle technologie ont d’ailleurs fait le buzz sur la toile

Aux États-Unis,

un petit garçon atteint d’une maladie rare provoquant la fermeture de sa trachée

a bénéficié d’une attelle imprimée en 3D maintenant son ouverture

Depuis,

  • il respire à nouveau
  • normalement

Fabriquée/imprimée avec un matériau soluble,

l’attelle se dissoudra dans son corps

  • sans danger

Bonne nouvelle: le logiciel qui a permis l’impression a été mis au point par une société

  • belge d’Heverlee

Malheureusement,

l’essor de l’impression 3D entraîne aussi des utilisations plus

  • subversives

un américain a trouvé la parade à une éventuelle future loi sur le port d’armes en

fabriquant des pièces pour un fusil d’assaut

Le «do it yourself» est en marche: démocratique,

  • économique,
  • ultra personnalisable,
  • localisé,

l’impression 3D offre de nombreux avantages qui vont dans le sens de l’éco-production/consommation

La technique n’en est encore qu’à ses débuts et des ajustements sont à faire,

  • notamment en matière

d’éthique et de propriété intellectuelle

En attendant,

  • après Amsterdam,

Anvers a été déclarée 2e centre

mondial d’impression 3D avec pas moins de 16 points d’accès pour les particuliers

Il s’agit sans doute ici

d’une source potentielle d’emplois à saisir pour la Wallonie: assembleurs,

  • réparateurs,
  • concepteurs,
  • producteurs,

manutentionnaires,… Il en faudra

! À méditer…D'ici à ce que nos rêves deviennent réalité,

je vous souhaite d'excellentes vacances

Géraldine

  • ĹĩĩTĻŇçŐ

Une erreur s'est glissée dans le

  • n°291,
  • page 15

Le monstre de

Gila ne vit pas en Amérique centrale mais dans les déserts du

sud des États-Unis (Californie,

Nevada,

Arizona et Nouveau-Mexique) et dans le nord

  • du Mexique

Toutes nos excuses

ATHENA 292 · Juin 2013

Abonnement (gratuit)

Vous souhaitez vous inscrire ou obtenir gratuitement plusieurs

  • exemplaires,
  • contactez-nous

Tirée à 17 000 exemplaires,

Athena est une revue

de vulgarisation scientifique du Service Public de Wallonie

éditée par le Département du Développement technologique

de la Direction générale opérationnelle Économie,

  • et Recherche (DGO6)

Place de la Wallonie 1,

  • - 5100 JAMBES

N° Vert du SPW: 0800 11 901 • www

  • wallonie

Elle est consultable en ligne sur http://athena

  • wallonie
  • · par courrier

Place de la Wallonie 1,

  • - 5100 JAMBES
  • · par téléphone
  • au 081/33

· par courriel à l’adresse

  • [email protected]

SOMMAIRE

Sommaire

Actualités

  • sur Capaul

Des clepsydres aux horloges :

  • le temps qui passe

L’ADN de

Jean-Christophe BERTHO • Vétérinaire

Internet

Google et ses concurrents

  • (3e partie)

Cholestérol /Alzheimer:

  • les liaisons dangereuses

Biologie

Médecine

Comme une goutte d'eau

Entomologie

Un amour de coccinelle

Pas vraiment,

Physique

Astronomie

  • À lire
  • avec nos enfants
  • Éditeur responsable

Impression

Imprimerie IPM

Rue Nestor Martin,

  • 40 à 1083 Ganshoren

Jacqueline Remits

Nour Slama

Christian Vanden Berghen

Couverture

Michel CHARLIER,

Inspecteur général

Ligne directe: 081/33

  • [email protected]

ISSN 0772

Dessinateurs

Collaborateurs

Quatrième

Crédit: Wise

Rédactrice en chef

Olivier Saive

Géraldine TRAN

Ligne directe: 081/33

  • [email protected]

Graphiste

Nathalie BODART

Ligne directe: 081/33

  • [email protected]

Jean-Michel Debry

Christiane De Craecker-Dussart

Paul Devuyst

Henri Dupuis

Philippe Lambert

Yaël Nazé

Théo Pirard

Jean-Claude Quintart

Comité de rédaction

Laurent Antoine

Michel Charlier

Relecture

Aurélie Bailliem

  • Élise Muñoz-Torres

Première

Crédit: NASA

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > ACTUALITÉS

Caprices

  • climatiques

Texte: Jean-Claude QUINTART • [email protected]

Photos: C

BRATANIC/Flick'r,

Crédit/permission T

  • e climat nous inquiète

Après les peurs de

  • l’an 1000,
  • c’est aujourd’hui
  • les craintes climatiques
  • qui animent,
  • en ce début
  • de 21e siècle,
  • toutes les conversations

ne se passe pas un jour sans que le climat ne soit ausculté à travers le monde

Ces études internationales,

  • auxquelles

participe l’Université catholique de Louvain (UCL),

  • montrent que les variations

climatiques des 2 000 dernières années

présentent des différences régionales

  • marquées

L’un des grands enseignements réside dans la découverte d’un

  • refroidissement graduel,
  • relevé de façon

cohérente sur les différents continents

au cours des deux derniers millénaires

«Ce lent refroidissement est dû à la superposition de différents facteurs comme

les lentes variations de l’orbite terrestre,

  • l’activité solaire,
  • le volcanisme,

stoppe lorsque démarre le réchauffement

  • climatique»,
  • explique Hugues Goosse,

professeur au centre de recherche Earth

  • & Climate de l’UCL

n’avaient survolé que rapidement le problème,

les scientifiques ont analysé

quelque 511 enregistrements locaux,

glanés sur des cernes d’arbres,

  • de pollen fossiles,
  • coraux,
  • sédiments
  • lacustres et marins,
  • carottes de glace,

stalagmites et documents historiques

Les résultats de ce travail montrent une

évolution des températures davantage cohérente parmi les continents

de chaque hémisphère qu’entre les

  • deux hémisphères

Des périodes caractéristiques ressortent clairement: par

  • exemple,

une période médiévale chaude

suivie d’un petit âge de glace,

sans toutefois offrir une uniformité à l’échelle

  • globale

Une période particulièrement

fraîche est aussi enregistrée dans toutes

  • les régions vers l’an 1500

Cette chute

de température se produit quelques

dizaines d’années plus tôt en Arctique,

Europe et Asie,

  • par rapport

aux Amériques et à l’Hémisphère Sud

Des constats qui

relancent les débats parmi les

  • climatologues

Pour leur enquête,

  • les chercheurs du

projet «Variabilité de la température à

l’échelle continentale» ont,

  • pour les deux
  • derniers millénaires,
  • tracé des courbes

de température de différentes régions

  • du globe,

réparties sur tous les continents

Alors que les précédentes études

«Le constat le plus cohérent

entre les zones analysées affiche

  • une tendance lente mais glo-

Un scientifique étudie une

carotte de glace de l'Antarctique

à un refroidissement durant les deux

derniers millénaires suite à la conjugaison

de facteurs naturels comme des changements de la couverture végétale,

lentes variations de l’orbite terrestre et une

tendance à l’augmentation de l’activité

  • volcanique

Ce lent refroidissement s’est

interrompu vers la fin du 19e siècle par le

réchauffement climatique du 20e siècle

On relève que ce réchauffement a été deux

fois plus marqué dans l’hémisphère nord

que dans l’hémisphère sud et que l’augmentation récente des températures est

loin d’être claire en Antarctique»,

  • précise

Hugues Goosse

Comme quoi,

  • le sujet
  • est loin d’être épuisé
  • ! Les résultats de

cette étude ont été publiés dans Nature

Geoscience du 21 avril dernier

  • http://www

Jean-Claude QUINTART · ACTUALITÉS

  • d’ici et d’ailleurs

Texte: Jean-Claude QUINTART • [email protected]

Photo(s): REPORTERS (p

SKC-CEN (p

BRACKX (p

WELBIO (p

Star-apic (p

L'enfant et l'asthme

i l’asthme est un fléau pour

  • l’adulte,
  • il l’est encore davantage
  • pour l’enfant

Parallèlement aux

  • symptômes physiques,

il a des répercussions importantes sur la vie psychologique,

sociale et scolaire de l’enfant

  • et de l’adolescent

Toutefois,

  • si nombre

d’études révèlent que l’asthme pédiatrique est lié à une détérioration de la

qualité de vie des enfants asthmatiques,

d’autres montraient qu’il n’y avait pas

de différence entre la qualité de vie des

enfants asthmatique et leurs pairs sans

En d’autres termes,

  • ces analyses

révélaient une certaine variabilité dans

la manière dont enfants et adolescents

  • vivaient leur pathologie

L’Université catholique de Louvain

(UCL) a donc lancé un projet pluridisciplinaire pour appréhender les déterminants impliqués dans l’adaptation des

  • jeunes à leur asthme

Baptisé Emotional

competence and quality of life in pediatric asthma,

  • ce projet a planché sur les

compétences émotionnelles rendant

compte des différences individuelles

dans la façon dont les personnes identifient,

  • expriment,
  • régulent et exploitent

leurs émotions et celles d’autrui

Il s’agit

ici d’une panoplie de ressources efficaces et fonctionnelles qui permettent

de s’adapter à l’environnement

  • «Si nous

Mieux comprendre

  • pour mieux guérir

savions déjà que les crises d’asthme se produisaient à la suite de l’intervention de facteurs à la fois environnementaux et génétiques,

il était intéressant de connaître

dans quelle mesure il était possible d’améliorer la qualité de vie des enfants asthmatiques en recherchant ce qui,

  • chez eux,

leur permettrait d’accéder à une qualité de

  • vie optimale»,
  • explique Magali Lahaye,

assistante à l’Institut de recherche en

sciences psychologiques de l’UCL

Le travail a porté ses fruits,

  • mettant en

exergue le fait que par rapport à leurs

  • pairs non asthmatiques,
  • les jeunes

asthmatiques présentent davantage

de risques de rencontrer des difficultés

psychologiques internalisées: anxiété,

  • dépression,
  • plaintes somatiques

avons aussi découvert que la capacité à

différencier leurs états émotionnels et à

exprimer verbalement leurs émotions est

liée à une meilleure qualité de vie chez

  • les jeunes asthmatiques»,
  • précise Magali

Qui conclut en estimant que

«pour les enfants asthmatiques ou non,

conviendrait de porter un soin particulier

dans le déploiement d’interventions destinées à développer chez ceux-ci des compétences émotionnelles susceptibles d’améliorer leur qualité de vie»

  • http://www
  • uclouvain
  • be/ipsy
  • a Recherche wallonne est en

Christian de Duve a

  • quitté notre monde,
  • le 4 mai
  • à l’âge de 95 ans

Diplômé en

médecine et en chimie de l’Université catholique de Louvain (UCL),

Christian de Duve s’était vu décerné

le prix Nobel 1974 de Médecine

  • pour sa découverte,
  • 20 ans plus tôt,

des lysosomes et des peroxysomes

Mû par sa devise «Mieux comprendre

  • pour mieux guérir»,
  • il créa,
  • en 1967,
  • son propre laboratoire,

devenu Institut de Duve en 2007,

  • qui héberge

la branche belge du Ludwig Institute

  • for Cancer Research,
  • fort aujourd’hui

d’une cinquantaine de chercheurs

  • internationaux

«Il était un visionnaire et un sage,

soucieux de lier le travail en laboratoire aux

grands défis qui se posent à l’humanité»,

devait déclarer Bruno Delvaux,

  • recteur de l’UCL,

dans ses condoléances à la famille de Christian de

Si le jeune dinosaure

- comme

  • il aimait se définir
  • - est parti,
  • cela ne

signifie nullement la fin de l’aventure

Christian de Duve a ouvert une voie,

motiver des jeunes qui comme lui,

cultivent l’envie de comprendre,

  • savoir… „
  • http://www
  • deduveinstitute

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > ACTUALITÉS

Bactérie miracle

  • a nouvelle a secoué le
  • monde médical

Une équipe

de l’Université catholique de

Louvain (UCL),

  • conduite par Patrice
  • investigateur du Welbio à

l’UCL et professeur au Louvain Drug

Institute de l’UCL,

  • a découvert une

bactérie intestinale qui stoppe le

développement de l’obésité et du

  • diabète de type 2

De quoi faire la

Une de la célèbre revue Proceedings

of the National Academy of Sciences of the United States of

America (PNAS)

  • en graisse
  • «De manière inopinée,

nous avons observé qu’il y avait

  • 100 fois moins d’Akkermansia

muciniphila dans l’intestin de souris obèses et diabétiques de type 2

Nous savons désormais qu’il existe

une relation entre le nombre de

cette bactérie dans l’intestin et

le poids corporel chez l’homme

Que les obèses ont moins

d’Akkermansia muciniphila dans

  • l’intestin,
  • même si in fine,

le rôle de cette bactérie demeure toujours inconnu aujourd’hui»,

  • explique Patrice Cani

On savait qu’obésité et diabète de type 2 étaient associés à un

état inflammatoire de faible intensité et que la composition

de la flore intestinale des personnes en bonne santé était différente de celle des obèses et diabétiques de type 2

On savait

aussi que notre intestin abritait pas moins de 100 000 milliards de bactéries,

de plusieurs espèces différentes,

toutes n’étaient pas encore identifiées

En 2004,

  • une nouvelle
  • bactérie,

Akkermansia muciniphila,

  • avait été découverte,

abondante dans l’intestin des personnes en bonne santé,

qui représentait de 3 à 5% des bactéries colonisant le colon et

dont on ignorait totalement le rôle

Poursuivant leur travail,

les chercheurs ont montré que

l’administration d’Akkermansia muciniphila vivante à des

souris obèses et diabétiques restaure la barrière de mucus de

  • l’intestin,

diminue le stockage des graisses et oxyde mieux les

  • graisses du tissu adipeux,

protégeant l’animal du diabète et

  • de l’inflammation

Ce pas en avant lève le voile sur de nouveaux mécanismes qui expliquent comment cette bactérie et

les cellules de l’intestin établissent un dialogue

  • À la base de
  • celui-ci,

l’équipe néo-louvaniste a identifié des substances de

types endocannabinoïdes et une molécule antimicrobienne

produite par les cellules intestinales

Assumant un rôle majeur

dans la fonction de barrière de l’intestin et dans la régulation

  • des graisses,

Akkermansia muciniphila se révèle être une piste

à suivre pour la prévention et le traitement de l’obésité

C'est ici qu'intervient l’UCL dont les chercheurs ont découvert qu’Akkermansia muciniphila faisait office de barrière de

l’intestin et protégeait du développement de l’obésité,

diabète de type 2 et de l’inflammation,

  • fruit d’un régime riche
  • http://www
  • eurekalert
  • org/account
  • de force

est un véritable exploit qu’a

  • réalisé,
  • du 25 avril au 16 mai,
  • le réacteur BR2 du Centre

d’Étude de l’Énergie Nucléaire de Mol,

fournissant près de 50% de la demande

mondiale de radio-isotopes médicaux

Cette production temporaire,

  • suite à

l’arrêt imprévu du réacteur néerlandais

portait essentiellement sur le radioisotope médical molybdène 99 dont les

hôpitaux extraient le technétium 99m,

utilisé dans 80% des examens médicaux,

soit près de 2 000 patients par jour

en Belgique et 100 000 au niveau mondial

  • ! Durant ce laps de temps,

a également assuré la production de

radio-isotopes pour le traitement de différentes formes de cancer

Actuellement,

le monde compte 8 réacteurs de recherche aptes à produire des

  • radio-isotopes médicaux

Le BR2 belge

est l’un de ceux-ci et sur base annuelle,

il fournit quelque 25% des besoins mondiaux en molybdène 99 et en période

  • de pointe,
  • il est capable de répondre

à 65% de la demande sur une base

  • hebdomadaire
  • http://www

Jean-Claude QUINTART · ACTUALITÉS

D'Est en Ouest

Aéro Montréal

L’accord porte sur

une étude de faisabilité du projet

MACH en vue de rapprocher les

chaînes d’approvisionnement des

clusters industriels québécois et

  • wallons,
  • de permettre aux PME des

deux clusters de mieux faire valoir

leurs savoirs et compétences aux

donneurs d’ordres et d’intégrer

plus facilement leurs chaînes de

  • algré ses succès,

l’industrie aérospatiale wallonne

  • n’entend pas se reposer sur
  • ses lauriers

Lors du passage en Wallonie

d’une délégation russe de Samara,

Memorandum of Understanding (MOU)

a été signé la 10 avril dernier dans les

installations carolorégiennes de Thales

Alenia Space ETCA

Ce partenariat entre

l’Innovative territorial Air Spatial Cluster

de la région de Samarskaya et le Pôle de

Compétitivité Wallon Skywin Wallonie

confortera les échanges aérospatiaux

  • entre les deux régions

Un partenariat

déjà bien huilé à en juger par les activités de Thales Alenia Space ETCA,

fournisseur des systèmes électroniques de

protection et de sécurité des lanceurs

Quelques jours plus tard,

  • le 15 avril,

c’était à Montréal que Skywin Wallonie

signait une entente de collaboration

avec la grappe aérospatiale québécoise,

rappelons le 100e anniversaire de la Force aérienne belge,

aujourd’hui Composante Air de l’Armée

Le 16 avril 1913,

  • le roi Albert

signait un arrêté autorisant la création

de la Compagnie des aviateurs et l’École

  • d’aviation

Dix ans après le vol de frères

Wright,

la Belgique était dotée d’une

  • véritable aviation militaire
  • ! Ainsi naquit

aussi notre industrie aérospatiale nationale et wallonne en particulier avec,

  • la création de Sabca,
  • de la Sonaca

en 1931 (Avions Fairey à l’époque) et de

Techspace Aero en 1949

Sous la coiffe

Skywin,

l’industrie aérospatiale wallonne

compte aujourd’hui quelque 6 400 salariés pour un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros,

  • dont 90% à l’exportation

Skywin et ses membres seront présents,

  • des 17 au 23 juin 2013,
  • au 50e Salon

International de l’Aéronautique et de

  • l’Espace du Bourget (Paris)
  • http://www

L ' InBev

  • l’adresse des chercheurs de
  • moins de 50 ans,
  • l’édition
  • 2013 du Prix InBev-Baillet

Latour pour la Recherche clinique

en communauté francophone a été

décerné aux professeurs Laurence

Boon et Mikka Vikkula,

de l’Université catholique de Louvain (UCL),

pour leur recherche sur les anomalies vasculaires

Un sujet important lorsqu’on se rappelle que ces

défauts des vaisseaux sanguins ou

lymphatiques (tumeurs ou malformations) peuvent toucher jusqu’à

  • 10% de la population,
  • notamment

en raison de la fréquence des

  • hémangiomes infantiles

C’est sur ce terrain que les 2 lauréats

ont fait progresser les méthodes de

  • diagnostic,

de pronostic et de traitement de ces anomalies grâce à

d’importantes découvertes sur leur

  • physiopathologie,
  • qui nous était

encore quasi étrangère il y a 5 ans

Plus concrètement,

  • ils ont identifié

des mutations héréditaires de plusieurs gènes à l’origine de maintes

formes familiales de l’affection

Élargissant leurs travaux aux formes

  • non-familiales,

ils ont mis en exergue des changements génétiques

  • somatiques,
  • c’est-à-dire acquis
  • et non-héréditaires

Sur base de

  • la compréhension des rouages
  • pathologiques,
  • ils ont ensuite lancé

des essais cliniques en utilisant des

molécules déjà employées dans

le traitement de maladies impliquant des mécanismes apparentés

L’espoir des 2 professeurs et de leur

groupe est d’arriver à développer

des molécules conçues pour traiter les anomalies vasculaires de

  • manière spécifique
  • [email protected]
  • [email protected] et
  • http://www
  • inbev-baillet-latour

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > ACTUALITÉS
  • à T î vĹ
  • õ Ň Ĺĩ õ Ň º ’ Ĺğğ

Coup d’crayon

Illustrations : Vince • [email protected]

Non contente de ce succès,

  • la société

liégeoise envisage le développement

d’une version d’Elyx mobile destinée

aux techniciens préconisateurs des

  • produits phytosanitaires

Cette future

version embarquera la cartographie

sur le site des viticulteurs pour compléter les fiches conseils liées à la parcelle

«Elyx devient le socle d’applications

métiers offertes à nos clients

Avec ce

  • dernier développement,
  • il sera possible,
  • depuis la parcelle,
  • définie comme objet
  • géographique,
  • d’accéder à de multiples

données telles que les conseils des techniciens ou la météo relevée en temps

réel depuis les stations météorologiques

  • locales»,
  • précise Alain Chemin,
  • directeur de Vitivista,
  • entreprise du groupe
  • bordelais Alidad

Créée en 1983,

StarApic est aujourd’hui l’un des acteurs

majeurs en logiciels de système d’information géographique Métier,

gestion des réseaux d’utilité publique

et de la gestion d’infrastructures

  • http://www
  • star-apic
  • et http://www
  • vitivista

L'entreprise texane,

Systems and Materials Reasearch Corporation,

  • a reçu
  • 125 000 $ de la Nasa pour le développement d'une imprimante 3D censée cuisiner
  • ! Le concept

? imprimer/cuisiner une pizza par couches

Les cartouches

seraient remplies des ingrédients,

qui seraient ensuite «imprimés» sur une

  • plaque de cuisson

Les avantages seraient innombrables (conservation,

  • économie,

Mais nous n'en sommes encore qu'au prototype

Patience

=Tvĩ—ĹhõŇà˒ĩŤ

  • eu importe la couleur pour
  • autant que le flacon soit bon

il devrait l’être grâce à Vitivista,

dernière cuvée de la suite logicielle

  • du wallon Star-Apic,
  • taillée pour

une gestion adaptée des parcelles de

Appelé Viticonsult,

  • le concept est
  • simple,
  • expliquent les développeurs:

«Comme la maturation de la vigne est

  • inégale,

l’objectif est de localiser précisément les différentes zones de croissance

à l’aide de photographies aériennes des

domaines prises par le capteur spécialisé de la société australienne Specterra

Prises à la fin du printemps,

  • les images

sont rendues photo-interprétées,

permet de délimiter les zones de croissance de la vigne et au vigneron,

prendre les bonnes décisions concernant

  • l’entretien,
  • la protection et la nutrition
  • des vignes

Le but final étant d’accroître

et surtout d’homogénéiser la croissance

  • des parcelles de vigne»

Une approche

originale dont est particulièrement

fière Star-Apic car grâce à l’imagerie

aérienne de Specterra et aux itinéraires

  • culturaux,
  • en 4 ans,
  • les rendements

faibles 25hl/ha de certaines parcelles

sont passés à 50hl/ha avec une excellente qualité homogène

Université de Namur (UNamur) ne lésine pas sur les moyens

Ainsi vient-elle de mettre en service une nouvelle plate-forme

de calcul intensif qui double la force de calcul numérique en la

  • portant à 14 Tflops
  • - soit 14 000 milliards opérations par seconde

- grâce

à 1 000 cœurs de calcul interconnectés et à un espace de stockage de

  • ! Avec ce nouvel outil,

les scientifiques de l’université mosane pénètreront de nouveaux terrains en cosmologie,

  • matériaux,
  • chimie théorique,
  • biologie cellulaire,

Quant aux étudiants,

  • ils disposent maintenant de

moyens plus performants pour l’apprentissage des méthodes numériques

scientifiques et l’utilisation de logiciels spécialisés

  • http://www

Ċ„ĹŅŅ„ĹŀĊ„ĹĊŤŅò„ęęęę

Jean-Claude QUINTART · ACTUALITÉS

Jeunes poivrés

  • a science
  • ? Les jeunes s’en
  • fichent

! L’assertion est récurrente

Pourtant,

  • 5 têtes blondes

viennent d’imaginer un moulin à

poivre distributeur de vitamines dans

la cadre de l’Innovation Camp Chimie

  • et des Sciences de la vie,
  • événement

organisé sur l’initiative d’essencia wallonie en association avec les Jeunes

Entreprises et le support de l’Agence

de stimulation économique (ASE)

  • concours,
  • destiné aux étudiants de

l’enseignement universitaire et nonuniversitaire,

  • a réuni,
  • durant 2 jours,
  • 60 jeunes répartis en 9 équipes

? Imaginer une solution créative

aux défis lancés par 3 acteurs de la

chimie et des sciences de la vie

«Comment assurer aujourd’hui une meilleure

  • sécurité alimentaire
  • ?» était le défi lancé
  • parr Ga

P u Prayon

  • lla quessti
  • a t de savoirr «Co
  • nt protéger
  • n erverr les qu

q allités dess vitaminess (en

  • la D'de
  • de ssyn
  • vuee de
  • less intégrrer dan
  • a s'des prro
  • duits alime
  • m ntair
  • méss quotidi
  • diiennement

CB invvit

  • i aiit les je
  • nes à envvisage
  • er «Que

Queels nou

  • o veeau
  • a x seervi
  • rvvices pou
  • o oserr UCB en 20
  • 2 50 pou
  • our améliore
  • reer la
  • ualité d
  • dee viie
  • ie des gens a
  • u niveau de

Formée de François-Xavier D’hem et

Maxime Mol (HEPH Condorcet Ath,

  • sciences agronomiques),

Margot Filippone (HEPH Condorcet Ath,

  • science de
  • l’ingénieur industriel),

Mathieu Bourgeois (UCL,

  • sciences informatiques)

et Giuliano Billeci (HEPH Condorcet

  • sciences économiques),

Vitateam,

  • l’équipe gagnante,

a donc remporté le défi posé par Prayon en osant

proposer un moulin à poivre distributeur de vitamines dans l’assiette du

  • consommateur

Une solution bien épicée qui fait dire à Bernard Broze,

administrateur délégué d’essencia wallonie,

que «ce camp de l’innovation en Chimie

et Sciences de la vie est une expérience

unique pour les jeunes qui ont affuté

leurs idées innovantes et créatrices,

  • travaillé en équipe,
  • sont entrés en contact
  • avec des
  • ntrepreneurs
  • r ett se sontt pl

gés dans les réalitéés du monde de

  • l’entreprise»

Un pari ga

  • g gné aussi pour
  • qui sou
  • er ll’iint

des jeunes pour la chiimie et l’entreprenariat et espè

p re qu’ilss y trouveront leur

  • voie… „
  • sssenci
  • ciiaa-w
  • et http
  • prayyon

Le chiffre

  • elon une enquête,
  • commandée par Innovatech

auprès de l’institut Ipsos,

  • 7 TPR/PME wallonnes sur 10
  • innovent

lorsqu’elles innovent en se faisant assister dans

  • leur démarche,
  • elles empochent
  • une croissance de leur marge
  • brute de 27,5% sur 2 ans,

où les autres n’ont enregistré

  • qu’une progression de 4,1%

Ces chiffres montrent et confirment qu’il existe bien une corrélation entre la croissance

des entreprises et l’appel à

des conseils externes lors de la

  • démarche d’innovation
  • http://www
  • innovatech

JõŇĮŚĻ’ĮĹËîŔ’îĻ’Ňĩ„Ĺ

Ĺ v’vËŒĮĻĹĒõŇĩĹŔõŇĮ¤

  • haque année depuis 2006,

l’Office européen des brevets organise le Prix

  • de l’inventeur européen

Cette récompense rend hommage aux hommes

  • et aux femmes qui,

en recherchant de nouvelles idées,

  • favorisent le progrès

technologique et la croissance économique,

façonnent la société de demain et

  • améliorent notre quotidien

Vous travaillez dans l'industrie,

  • une université,
  • un centre de recherche,

association ou vous avez inventé quelque chose tout seul chez vous,

inscrivezvous et succédez à Ann Lambrechts et Christine Van Broeckhoven,

  • toutes deux
  • lauréates en 2011

Les candidatures pour 2014 sont ouvertes

—ĒšvǒŠÊŔõŇĮ„ĹàTĹvàĄĻŇĩ’Ň’ĮĹvTî‡Ë‡TĻŇĩ’ĮĹ

TŇĩTĹà˒ŇĹà’ĹŀŤĹĮ’ĒĻ’çhĩ’ĹŅŤĊŀę

  • http://www

org/learning-events/european-inventor_fr

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > FOCUS

UNE AIDE,,

UNE SUCCESS STORY

TĒTŇà

TĩĻ“ĹˆĨˇ’îĻËĻ˜

CAPAUL SA

ANNÉE DE CRÉA

  • 1868 (SA depuis 1973)

SECTEUR D'AC TIVITÉ

  • usinage de haute précision

de composants mécaniques pour l'indu

CHIFFRE D'AFFAIRES

  • 8,5 millions d'euros en 2012

NOMBRE DE PERSONNES EMPLOYÉE

ADRESSE

  • rue de l'Industrie,
  • 4700 Eupen

TÉLÉPHONE

SITE INTERNET

  • outes les 3 secondes,
  • n'importe quel point du

un Boeing ou un Airbus décolle avec des pièces

  • façonnées par Capaul

Installée depuis plus de 140 ans (

  • !) à Eupen,
  • à l'Est de notre pays,
  • aux confins des

Pays-Bas et de l'Allemagne,

  • la société est

active dans l'usinage de haute précision

de composants mécaniques à l'usage

d'industries comme l'aéronautique,

  • ferroviaire,
  • le médical ou l'automobile

L'entreprise dispose d'une longue expérience dans le montage de pièces mécaniques sophistiquées

  • «Par exemple,

la fabrication de modules pour le fameux

moteur CFM 56 de CFM International,

Texte: Jacqueline REMITS • [email protected]

Photos: Capaul

  • détaille Ludwig Henkes,
  • administrateur
  • délégué de Capaul

Le domaine aéronautique représente 30% de nos activités

Nous réalisons l'usinage complet de composants mécaniques et sous-ensembles

  • mécaniques,
  • depuis l'approvisionnement

de la matière première jusqu'au produit fini

Nous fournissons des composants de haute

précision pour tous types de véhicules ferroviaires

Nous sommes spécialisés dans

le traitement de composants mécaniques

  • de haute précision

Nous usinons des sousensembles mécaniques complexes pour la

  • technique médicale

La précision

  • dans son ADN

Les racines de l'entreprise remontent au

  • 19e siècle

En 1868,

  • un certain Eugène

Graf fonde sa société éponyme à Eupen,

une usine de scies à métaux et d'outils

En 1929,

elle est rebaptisée Usine d'outils

Capaul,

  • contraction du nom des 2 fon-
  • dateurs

En 1973,

  • la société change
  • encore de propriétaire

En 1988,

  • elle est
  • reprise par Ludwig Henkes

Cet ingénieur industriel n'a pas encore 30 ans et

l'entreprise occupe alors une quinzaine

  • de personnes

Mais le jeune patron met

  • le turbo
  • ! En 1995,
  • un nouveau bâtiment

est construit dans la zone industrielle

  • d'Eupen

La production se poursuit dans

  • des halls mieux adaptés

Pour rester à

  • la pointe,

Capaul investit chaque année

plus d'1 million d'euros dans les dernières technologies

  • en 2010,

construction d'un nouveau hall,

entièrement climatisé à 20 °C,

  • permet d'usiner

des pièces de grandes tailles avec une

  • extrême précision

Depuis octobre 2012,

une nouvelle machine à commande

numérique permet d'aller plus loin

Conséquence,

  • la société vit une
  • forte croissance
  • «Quatre raisons à cela,
  • explique son patron

Nous respectons

  • les délais,

nous réalisons un travail de très

  • haute précision,
  • nous maîtrisons les coûts

et tous les membres de l'équipe s'impliquent fortement

Jacqueline REMITS · FOCUS

Projet innovant

Dans sa stratégie 2012-2020,

l'entreprise a mis en place un projet innovant

baptisé TOMAS (Total Manufacturing

Simulation)

«L'objectif est de diminuer les

temps de mise en fabrication des produits,

  • explique Ludwig Henkes

Mais pas seulement

Il s'agit aussi d'optimiser l'utilisation

  • des machines de fabrication,
  • de diminuer

le risque d'erreurs humaines et d'améliorer

la productivité des opérations d'usinage

Cette innovation de gestion de l'outil va

dans le sens de notre recherche permanente de productivité

  • À terme,

elle permettra la programmation systématique des

commandes numériques sur Mastercam

On pourra également réaliser la simulation

systématique de l'environnement machine

  • sur ordinateur,

y compris les outils de clamage et de coupe,

  • ainsi que la détection
  • des situations de crash

La phase suivante

consistera à simuler complètement le processus d'usinage

  • la réalisation de

la photographie 3D de pièces de fonderie

et l'importation de ces données géométriques dans Mastercam permettra d'éviter

de nombreuses situations de crash et d'optimiser nos temps d'usinage

Cette phase

nous mènera aussi jusqu'à la simulation

du comportement vibratoire des machines,

celle de l'usure de l'outil et le comportement

statique/dynamique de celui-ci lors de la

La 3e étape concernera l'étude d'une

standardisation du processus de fabrication

Notre spécialisation sera alors telle

que nous pourrons choisir le couple clientproduit afin de ne plus fabriquer que des

produits répondant à nos moyens

Une analyse récente évoque la Computer Integrated Manufacturing (CIM) et

la prochaine évolution industrielle 4

Avec elle,

le produit informatisé transmet

lui-même son processus de fabrication

«C'est dans ce cadre que s'inscrit notre projet innovant

Grâce à la mise en place d'une

  • gestion 'intelligente',
  • l'outil lui-même por-

tera les informations qui lui sont associées:

paramètres de coupe en fonction du produit et de la matière usinée,

  • position dans
  • l'espace de stockage,
  • dimensions,

consommables… Les procédés existants montrent

leurs limites lorsqu'il s'agit de lier les différents systèmes entre eux

La cohérence

  • entre la gestion des achats,
  • celle du stock,

le contrôle et la liaison avec les machines

  • de production font défaut

Il n'existe encore

aucun système intégré de base de données,

ni aucun standard pour une mise en réseau

  • dans les ateliers

Cette innovation porte sur 3 points

  • «D'abord,

les moyens logiciels seront adaptés à nos besoins en termes de recherche,

de marquage et de visualisation d'outil,

  • reprend Ludwig Henkes

Cela devrait

nous permettre de rechercher un composant unique d'un outil et de tracer celui-ci,

de l'identifier grâce à un code et d'afficher

un aperçu de l'utilisation d'un composant

Ensuite,

des softwares et hardwares reliés

entre eux seront développés et intégrés

de manière à assurer une gestion 'intelligente' des outils de coupe

  • À partir d'une
  • seule banque de données,
  • il sera possible

de gérer les paramètres de coupe associés

  • à chaque outil utilisé,
  • la gestion des achats
  • et du stock,

la digitalisation des outils de

le système de stockage pour les

outils et la recherche intelligente de l'outil

avec un moyen de contrôle intégré

  • à chaque machine,
  • nous pourrons vérifier

l'efficacité de l'innovation mise en œuvre

grâce à la connaissance des temps de travail effectifs

  • » Ce projet,
  • qui a démarré en
  • juillet 2012,

devrait prendre fin en juillet

Pour le mettre en œuvre,

Capaul a

  • demandé,
  • et obtenu,

une aide à l'innovation de procédé et/ou d'organisation,

«La Région wallonne nous a accordé

un soutien à hauteur de 25% de l'investissement total de l'installation

Avec ce type

  • d'aide,

la Wallonie encourage beaucoup les

petites entreprises qui ne sont pas dotées

  • d'un centre de recherche

Les PME peuvent

ainsi avancer sur des projets pointus

Operating

  • innovation
  • en résumé :

Type de promoteur:

Petite,

  • moyenne ou grande entreprise

et ENA dont le siège d'exploitation se

  • situe en Wallonie

Partenariat:

Autorisé (obligatoire pour les ENA)

Développement d'une innovation

d'organisation consistant en la mise

en place d'une gestion des ressources

humaines en relation avec leur lieu

de travail et les acteurs tant internes

  • qu'externes à l'entreprise

Taux d'intervention:

L'intervention maximale de l'aide varie

entre 15 et 35% des dépenses admissibles en fonction du type d'entreprise

et des caractéristiques du projet

Dépenses éligibles:

• les dépenses de personnel relatives

  • aux chercheurs et techniciens

• le coût du matériel utilisé (acquisition et amortissement)

• les dépenses de sous-traitance et

l'acquisition de brevets ou licences

  • • les frais généraux

• les dépenses de fonctionnement (le

  • coût des matériaux,
  • fournitures,

Propriété des résultats:

Vous êtes propriétaire des résultats

de vos recherches et vous en disposez

dans le respect de la convention

Délais:

Avis positif ou négatif au maximum

dans les 3 mois qui suivent la réception de votre dossier complet

Plus d'infos:

Département du développement technologique

Direction des Projets de Recherche

  • : 081/33
  • [email protected]
  • http://recherche-technologie
  • wallonie
  • be/go/sti

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > SÉRIE

érie : INSTRUMENTS SCIENTIFIQUES: UNE AVENTURE CAPTIVANTE

Des clepsydres

  • aux horloges :
  • le temps
  • qui passe

La mesure du temps s’est perfectionnée sans cesse

Le cadran

  • solaire,
  • la clepsydre et le sablier

ont eu leur période de gloire

Horloges et montres mécaniques sont restées longtemps

  • des objets rares

De nos jours,

montres et horloges à quartz,

  • très précises,
  • sont à la portée
  • de tous

Et que dire de la stabilité des horloges atomiques

Bref aperçu de cette quête

  • de la précision,
  • définitions
  • à l’appui…
  • ien n’est plus banal que
  • de consulter sa montre

L’heure règle nos activités

  • quotidiennes

Pourtant,

mesure du temps a mobilisé astronomes,

  • mathématiciens,
  • artisans,
  • horlogers,
  • ingénieurs et physiciens
  • pendant des millénaires,
  • avant d’arriver

aux instruments modernes (à quartz,

  • radioguidés puis atomiques,

optiques) d’une fiabilité remarquable

Texte: Christiane DE CRAECKER-DUSSART • [email protected]

Photos: PhotoAlto/REPORTERS (p

Pirkheimer (p

ENNIS/Flick'r (p

DÍAZ I PUIG/Flick'r (p

SSPL/REPORTERS (p

SELIM (p

Le Soleil,

  • l’eau
  • et le sable

L’instrument scientifique le plus simple

qui soit concerne la mesure du temps:

  • c’est le gnomon,
  • un bâton planté dans
  • le sol au soleil

Pas étonnant qu’on le

trouve partout: chez les Babyloniens,

dès le 2e millénaire avant J

  • chez les
  • Égyptiens,
  • en Chine,
  • en Grèce,
  • à Rome,
  • en Amérique précolombienne

Si l’on

ajoute une graduation rayonnante,

  • un cadran solaire

Ce qui est à souligner,

  • c’est sa longévité,
  • jusqu’au 19e siècle,

à cause du coût et du manque de précision des montres et horloges,

aussi de la disparition de nombreux clochers et horloges de villages pendant la

Révolution française

Parmi les cadrans,

l’équinoxial ou équatorial amène un

progrès important: la division du jour en

  • 24 heures égales

Un autre instrument

apparaît pendant la Haute Antiquité: la

  • clepsydre ou horloge à eau

D’abord

simple cône gradué avec un trou pour

laisser l’eau s’écouler selon un débit dosé,

la clepsydre peut devenir une horloge

  • avec engrenages,
  • personnages,

sonneries et même régulateur pour de petites

  • rotations identiques,
  • comme celles des

Chinois Yi-Xing au 8e siècle et Su Song au

  • 11e siècle

En Occident,

  • dès le 6e siècle,

la vie quotidienne est rythmée au son

  • des cloches des monastères,
  • grâce aux

clepsydres et cadrans solaires

Mais l’eau

peut geler ou changer de volume en

fonction de la température et rendre la

clepsydre inutilisable ou très imprécise

En l’absence de soleil et la nuit,

  • le cadran

Christiane DE CRAECKER-DUSSART · SÉRIE

solaire est également inutile

Il faut

attendre le 14e siècle pour qu’apparaisse

  • le sablier,

les remplaçant avantageusement

De plus,

  • il est facile à transporter:

Christophe Colomb en aurait embarqués

  • lors de ses voyages

Mais tous ces procédés ne sont pas fiables et ne répondent plus à l’intérêt grandissant,

  • surtout
  • dans les villes,
  • pour la mesure du temps
  • qui fuit

L’invention de l’horloge mécanique n’est pas loin et l’une de ses conséquences sera la généralisation de la division du jour en 24 parties égales

Horloges,

  • montres
  • et… imprécisions

L’horloge mécanique apparaît vers 1300,

quand on découvre le rôle du poids

moteur et qu’on l’accompagne du mécanisme essentiel empêchant le poids de

descendre trop vite: l’échappement

Le mouvement continu est transformé

en mouvement discontinu à unités distinctes

L’horloge monumentale apparaît sur les églises et bâtiments publics: à

Milan en 1335,

Padoue en 1344,

Courtrai,

Mons et Malines à partir de 1362,

  • en 1372,

Rouen en 1389,

Certaines

  • sont sans cadran,
  • mais avec sonneries et

automates: on écoute le temps

D’autres

  • ont un cadran avec 1 aiguille

Défauts

de fabrication des engrenages,

  • frictions

et usure sont tels que l’horloge dérive

souvent d’au moins 1 h/j (heure par jour)

et doit être remise à l’heure avec… un

  • cadran solaire
  • À la fin du 14e siècle,
  • les améliorations

amènent une imprécision d’1/4 h/j

nouveaux mécanismes apparaissent:

  • vers 1410,

Brunelleschi inventait une

horloge mue par un ressort moteur

comprimé et placé dans un barillet ou

  • tambour
  • en 1525,
  • introduit la

fusée permettant de maintenir la tension du ressort plus ou moins constante

L’horloge s’améliore: dents mieux étudiées,

  • échappement ajusté

L’imprécision passe à quelques minutes par jour

Ces progrès amènent aussi la miniaturisation avec l’horloge de table,

  • la pendulette,
  • puis la montre

La première

montre serait due à Henlein au début du

  • 16e siècle,
  • mais la petitesse des pièces

rend le travail difficile et l’imprécision

  • reste très élevée: 1 h/j
  • ! C’est encore un

l’heure juste n’étant pas encore

  • essentielle pour vivre…

Galilée,

Huygens

  • et le pendule

Connaissant la loi de l’isochronisme du

pendule décrite par Galilée en 1638,,

Huygens calcule la longueur nécessaire pour qu’il batte la seconde et fait

construire la première horloge à pendule en 1657

Les progrès surprennent:

elle ne dévie que de quelques secondes

par jour et peut donc avoir 2 aiguilles

En 1674,

  • il améliore aussi la montre

avec un système régulateur à balancierspiral

L’aiguille des minutes prend son

sens ici également et est introduite par

Quare en 1690

Aux 18e et 19e siècles,

la course à la précision continue: nouveaux mécanismes d’échappement

pour adoucir les oscillations (Graham)

réduction des frictions des engrenages

avec les premières machines-outils

correction des effets liés à la dilatation

grâce au balancier bimétallique dû à

Harrison

N’oublions pas ses fameux

chronomètres de marine: depuis le H1

en 1736 jusqu’au H4 en 1759,

  • le plus

précis jamais construit et qui permet

enfin de calculer la longitude en mer

  • (voir Athena n° 272,

Les horloges sont de plus en plus précises: 1/10 = 10-1 s/j (seconde par jour)

Les horlogers,

entre autres Sarton (17481828) à Liège,

  • font preuve d’imagination

et de sens artistique: cadrans multiples

  • ou tournants,
  • carillons d’intérieur,…

Les montres progressent aussi: nouveau balancier,

  • diminution de la taille

(disparition de la fusée avec le calibre

  • de Lépine,
  • vers 1770),

remontage automatique (Sarton,…),

  • remontoir (au lieu

d’une clé) dû à Philippe en 1844

autre avancée est la découverte,

  • en 1895,

de l’invar par Guillaume (prix Nobel en

Cet alliage fer-nickel,

quasi insensible aux variations de températures,

élimine (presque) totalement le problème

de la dilatation et permet une précision

  • d’1/100 = 10-2 s/j
  • À la même époque,
  • les montres,
  • fabriquées de plus en plus
  • industriellement,
  • se démocratisent: en

Roskopf conçoit une montre bon

  • marché,
  • au mécanisme simple mais

La montre-bracelet apparaît mais

ne remplace la montre à gousset qu’au

  • 20e siècle

Aiguilles et chiffres deviennent lumineux grâce au phosphore et

  • au radium

Cadran solaire horizontal de

Nicolas du Pineau,

  • manoir de Montergon

à Brain-sur-Longuenée (1719)

  • (style à 47,35°,
  • latitude locale
  • heure solaire = 10 h 30)

Une des premières montres,

attribuée à Peter Henlein (vers 1510)

Big Ben,

  • à Londres,
  • date de 1859

ATHENA 292 · Juin 2013

  • > SÉRIE
  • 1e horloge atomique au césium de Essen et Parry (1955)
  • *’ĹĻ’çĒĮŒĻĹàTĹĮ’võŃ
  • définitions et métrologie

a précision des horloges ne fait que s’accroître

La notion même du

temps a dès lors dû évoluer

Jusqu’au 19e siècle,

  • on règle horloges

et montres sur le soleil de midi,

  • donc localement

L’apparition du

chemin de fer impose de disposer d’une heure identique dans un pays et

  • au-delà

En 1884,

on découpe le monde en 24 fuseaux horaires de 15° chacun,

le méridien de Greenwich étant choisi pour la longitude 0 et l’heure

du fuseau de Greenwich étant l’heure GMT (Greenwich Mean Time) ou

Temps universel (TU) ou Temps civil de Greenwich (qui se compte de 0 à

  • 24 h à partir de minuit)

On sait,

  • depuis les années 1930,

que la rotation axiale de la Terre n’est pas

  • régulière

D’où les variations du jour en cours d’année

La seconde valant la

  • 86 400e partie du jour solaire moyen n’est plus exacte

En 1960,

  • on la calcule

sur la durée de la révolution de la Terre autour du Soleil (temps des éphémérides),

  • 1900 étant l’année de référence: elle en est la 31 556 925,9747e

Mais dès 1967,

avec la diffusion des horloges atomiques,

nouvelle définition s’impose: la seconde SI (Système International) est

désormais basée sur l’atome de césium: c’est la «durée de 9 192 631 770

périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux

niveaux (énergétiques) hyperfins de l’état fondamental de l’atome de

césium 133» (voir Athena n° 282,

Les astres et astronomes ne

définissent plus le temps et la seconde,

mais bien les atomes et physiciens

  • Électricité,
  • et atomes

Pour en

  • savoir plus:

• Histoire de l’heure en France,

Gapaillard,

Vuibert,

• Une histoire illustrée de la mesure

  • du temps,

Jandaly,

Vuibert,

• Les instruments des sciences,

Michel,

  • de Visscher,

• Instruments scientifiques à

  • travers l’histoire,

Hébert,

Ellipses,

  • • L’invention du temps,

Les Cahiers

  • de Science & Vie,
  • janvier 2013

• La mesure du temps à travers les

Berryer,

Bruxelles,

• La mesure du temps dans les collections belges,

Bruxelles,

• Le patrimoine campanaire de

Wallonie,

Institut du patrimoine

  • wallon,
  • • http://www
  • • http://smsc

Vers 1840,

les horloges électriques apparaissent: simple remontage électrique

ou électroaimant apportant une impulsion régulière au pendule ou quand

l’amplitude des oscillations diminue

l’ère du télégraphe et du chemin de fer,

on imagine l’intérêt de telles horloges:

  • en les reliant,

on peut les synchroniser pour avoir la même heure en divers

  • endroits

Les recherches sur les possibilités du quartz et de la piézo-électricité,

pour des horloges plus précises,

aboutissent en 1927 à la 1re horloge à quartz

  • fabriquée par Marrison,

avec une précision de 2 ms (millisecondes) = 2

  • 10-3 s/j

Ceci permet de mesurer les variations de

la vitesse de rotation axiale de la Terre

  • en 1930
  • ! À la fin des années 1960,

montres sont aussi régulées par quartz

Leur précision: 1 microseconde = 10-6 s/j,

d’où leur succès: 90% des montres

  • actuelles seraient à quartz

Arrivent

ensuite les instruments radioguidés par

  • satellite,
  • encore plus stables

Une nouvelle étape est franchie avec la première

horloge atomique ou moléculaire fiable

  • au césium,
  • mise au point par Essen et

Parry en 1955

Sa précision passe à 10-7,

  • puis 10-9 s/j vers 1970

En 1995,

  • avec la

fontaine d'atomes froids (t° = 10-4 K) de

  • césium,

c’est 10-10 s/j (voir Athena n° 285,

  • À l’ULg,
  • on met au point

une horloge atomique du type maser à

hydrogène (voir Athena n° 280,

Le projet PHARAO (Projet d’Horloge Atomique par Refroidissement d’Atomes en

Orbite),

  • de l’ESA et du CNES,

vise à embarquer en 2016 une horloge à atomes

froids de césium dans l’ISS (International

Space Station),

  • en micropesanteur

horloge PHARAO aurait une précision

de 10-11 s/j: on perdrait 1 seconde tous

  • les 300 millions d’années
  • ! Ce n’est pas

Des horloges atomiques optiques

devraient arriver à une précision

  • 100 fois supérieure: 10-13 s/j,
  • une erreur

d’1 seconde sur 15 milliards d’années,

plus que l’âge de l’univers

Pourquoi une telle précision

  • ? Diverses

expériences scientifiques deviennent

possibles: tests de la relativité

  • d’énergie des atomes
  • mesure de la
  • gravité terrestre
  • nouvelle définition

du mètre (voir Athena n° 214,

  • 84-88),

d’où mesure de la distance exacte TerreLune,

de la hauteur des vagues et donc

  • prévision des tsunamis
  • observation du

déplacement des plaques tectoniques

cartographie des fonds marins,

Autre application omniprésente: le positionnement GPS grâce aux horloges atomiques embarquées dans les satellites,

dont bientôt PHARAO et l’ISS

Christiane DE CRAECKER-DUSSART · SÉRIE

GLOSSAIRE

(Bastin,

Berryer,

Berthon,

Biémont,

Gapaillard,

Jandaly,

Larousse,

Types d'instruments

Cadran solaire

Surface à graduation rayonnante relative aux heures du jour

La projection de l’ombre d’une

tige (style) au Soleil indique heure,

  • date des solstices,
  • direction nord-sud

Cadran solaire

  • équinoxial
  • ou équatorial

Cadran solaire le plus simple,

à graduations équidistantes,

placé dans le plan de l’équateur et

  • le style perpendiculairement,
  • dans l’axe de la Terre,
  • vers l’Étoile Polaire

L’ombre se déplace de

  • 15°/h (360°/24 h),

quels que soient l’heure et le jour de l’année

Calibre de Lépine

Système de montre supprimant fusée et chaîne et les remplaçant,

avec double platine et piliers,

par des pièces distinctes de forme allongée (ponts)

Permet de dissimuler le balancier et de le

placer à côté du reste du mécanisme

  • la montre est très plate

Clepsydre ou

Horloge à eau

  • 1er instrument mesurant des durées ou intervalles de temps (y compris en l’absence de soleil)

Basé sur l’écoulement d’eau et la vidange d’un réservoir gradué (bol,

  • cône) goutte après goutte

Divise la nuit comme le jour en 12 fractions égales

  • Échappement
  • Élément transmetteur,

ralentisseur et régulateur d’une horloge permettant de fractionner le

temps et produisant le tic-tac

Système interrompant régulièrement la chute du poids d’une

horloge mécanique ancienne et contenant puis laissant s’échapper tour à tour la force exercée

par celui-ci sur le mécanisme

Fontaine d’atomes froids

Horloge atomique faisant appel à des atomes froids piégés par faisceaux laser

Pièce en forme de cône,

creusée de bas en haut d’une rainure en spirale destinée à recevoir la

puis la chaînette reliée au barillet et au ressort principal

Équilibre et régularise la force

de développement du ressort moteur

Cadran solaire primitif constitué d’une tige (style) dont l’ombre se projette sur une surface

Longueur et direction de l’ombre servent à diviser le jour

Horloge/montre

  • à (cristal de) quartz

Dans un 1er circuit électronique résonateur,

le cristal de quartz vibre mécaniquement de façon

régulière et produit un signal électrique oscillant à même fréquence

Un 2e compte oscillations

  • et secondes

Un 3e compense les variations dues à la température

Horloge atomique

  • ou Horloge moléculaire

Horloge fonctionnant à partir de certains atomes (césium),

dont les vibrations servent d’étalon

  • de temps

Pilote l’horloge à quartz pour l’empêcher de dériver à long terme

Basée sur la sélectivité d’absorption de radiation par les atomes pouvant émettre une lumière cohérente par la

Ce Site Utilise les Cookies pour personnaliser les PUB, Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Savoir plus